Livres

Défense du secret

Jardin secret, jardin sacré
De Anne Dufourmantelle
Editions Payot & Rivages - Manuels Payot - 215 pages

Lu / Vu par

Anne Jouffroy
Publié le 14 nov . 2017

Recommandation

4,0ExcellentExcellent

Thème

Jardin secret, jardin sacré.

C'est en psychanalyste que l'auteur s'interroge : si nous gardons un secret, n'est ce pas plutôt le secret qui nous « garde » ? Le secret n'est-il pas le dernier rempart de notre intimité ?

Mais de quel secret est-il question, ici, dans cet essai philosophique ?

Il ne s'agit pas seulement des pensées secrètes avouées sur le canapé, qui ouvrent la porte à une prise de conscience salutaire. Non, il s'agit de l'inconscient lui-même, du for intérieur inviolable qui est le propre de l'homme libre et un lieu de renaissance toujours possible, une métamorphose.

Pourquoi ne pas vouloir avoir des secrets ? Pour se cacher qu'on n'est pas capable de mener une vie

qui puisse générer des secrets, une vie libre ? La transparence volontaire n'est-elle pas une servitude volontaire ? Et la transparence est-elle toujours la vérité ?

Anne Dufourmantelle rappelle aussi le rôle du secret dans l'Antiquité, au Moyen-Age, à l'époque romantique et regrette que notre XXI ième soit si bruyant et agité. Comment plonger dans « le miroir de son âme », son for intérieur, à l'ère des écrans et du numérique ?

Points forts

- La clarté de l'analyse présentée en une trentaine de très courts chapitres sans jargon philosophique et psychanalytique.

- Les liens consubstantiels entre la religion et le secret : sacré, sacrifice, serment, prière, mystère, voix inspirée des prophètes.

- L'intérêt du secret sur le plan politique et social : respect de l'intimité et liberté de la création. Malheureusement de nos jours la société matérialiste façonne des individus lisses, interchangeables : pour le fondateur de Facebook, la vie privée est « une norme sociale anachronique »

Points faibles

La bibliographie présentée à la fin de l'ouvrage est nourrie et intéressante mais les citations, au fil des pages, des auteurs concernés, sont lapidaires. Peut-être est-ce volontaire, pour maintenir la vivacité du style ?

En deux mots ...

Une apologie brillante du secret, considéré comme une puissance de vie.

Un extrait

« Un secret est du côté du traumatisme autant que de la jouissance. Il désigne des avoirs dissimulés comme des pratiques ou des essences. Sa fondamentale ambivalence le rend dangereux à manier, à exprimer. Sans doute est-ce la raison pour laquelle aucun pouvoir ne peut s'en passer, aucune vie amoureuse non plus. Il fraie avec la vérité et le mensonge mais ne s'y confond pas. »

L'auteur

Anne Dufourmantelle (1964-2017), philosophe et psychanalyste, est l'auteur d'Eloge du risque et de En cas d'amour.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.