Livres

Journal d'un vampire en pyjama

Une joie de vivre enragée et contagieuse
De Mathias Malzieu
Editions Albin Michel - 226 pages

Lu / Vu par

Marie Ruffin
Publié le 11 mar . 2016

Recommandation

4,0ExcellentExcellent

Thème

Foudroyé par l'annonce soudaine d'une aplasie médullaire (maladie du sang rare auto-immune), Mathias Malzieu tient le journal, au jour le jour, de toutes les étapes de sa longue lutte contre la maladie qui le cloue alors que son film "Jack ou la Mécanique du Coeur" est sur le point de sortir; lutte le rendant dépendant de transfusions, entre la vie et la mort, jusqu'à la greffe de moelle osseuse qui va le sauver.

Points forts

- le récit sous forme de journal intime et l'écriture bouillonnante de vie, poétique, imagée, entre rires et larmes, qui touche à chaque mot, à chaque page, à chaque chapitre court qui ne laisse aucun répit au lecteur, tout en sincérité sans jamais tomber dans le pathos et encore moins dans la plainte. La création a toujours été son moyen d'exister, de lutter et de survivre.

- sa personnalité d'adulte/enfant lutin, frénétique, attachant, zébulon constamment en ébullition, frappé brutalement par une maladie rare et grave. Il nous attache à lui dans chaque étape de son combat quotidien sous la menace de l'épée de Dame Oclès.... il savoure aussi tous les petits miracles de la vie, avec en filigrane la poésie de Walt Witman, qui est sa boussole.

- le sentiment de naître une deuxième fois grâce au don et à la greffe de moelle osseuse. Avec un très bel hommage à son donneur ainsi  qu'à ses médecins et aux infirmières qui sans cesse accompagnent, écoutent et veillent avec leur bienveillance, leur patience et tout leur engagement professionnel.

-  l'attachement profond à son père et à sa soeur, profondeur renforcée par la mort de sa mère, jeune : ils se protègent et se soutiennent. Et bien sûr la présence sans relâche de Rosy, "sa fleur de combat", diplômée en amourologie....

- la couverture est très réussie...

Points faibles

Je n'en vois pas.
Sauf si, à la seule lecture des titres de chapitres, vous n'êtes pas prêt à vous lancer dans le grand 8 de cette épopée de la maladie et de la guérison avec l'auteur...

En deux mots ...

J'ai eu un coup de coeur en partageant ce témoignage de vie, d'amour, de courage et d'optimisme, ode à la force créatrice et salvatrice qui permet de se dépasser dans la lutte implacable contre la maladie, pour arriver à renaître. La douce folie, l'humour, la profondeur de sentiments de Mathias Malzieu et la "joie enragée" de vivre qui a toujours été sa flamme dopent et sont contagieux...

Une phrase

Difficile de choisir, car on pourrait en citer beaucoup. En voici trois :

 - "Ce livre est le vaisseau spécial que j'ai dû me confectionner pour survivre à ma propre guerre des étoiles. Panne sèche de moelle osseuse. Bug biologique, risque de crash imminent."

 - "Moi qui ai tant rêvé de chimères, géants, monstres amoureux et autre sirènes, me voici au combat pour un retour à la  normalité. Le plus intense des contes de fées."

- "Une nymphirmière délicate comme une maman spécialisée vient accrocher les petites poches contenant ma future moelle osseuse sur une espèce de penderie à médicaments liquides qui surplombe mon lit. "Je viens pour vous greffer", dit-elle, avec son air de manipulatrice de diamants. Dans les fameuses poches, un ticket de soucoupe volante pour retourner au pays des vivants. Pour repasser du statut de vampire à celui d'être humain. Embrasser sans avoir peur de se faire mordre par un microbe. Courir. Sauter. Dormir. Renaître."

L'auteur

Mathias Malzieu a créé le groupe de rock Dionysos en 1993. Depuis il développe son univers poétique sous forme de musique, de films et de livres. Son livre "La Mécanique du Coeur", dont il a fait un film d'animation avec Luc Besson, a été lu par 1 million de personnes. "Le Journal d'un Vampire en Pyjama", titre éponyme de son dernier album, est son 6ème livre.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.