Livres

La comédie (in)humaine

Entreprise: qu'on arrête de nous faire prendre des vessies pour des lanternes !
De Nicolas Bouzou et Julia de Funès
Editions de l'Observatoire - 168 pages

Lu / Vu par

Didier Cossart
Publié le 17 nov . 2018

Recommandation

4,0ExcellentExcellent

Thème

Il s’agit d’un précis intelligent, à lire absolument par les dirigeants d’entreprises, qui décrit les attitudes à mettre en œuvre afin d’être un manager « positiviste », c'est-à-dire un vrai leader capable de remettre l’entreprise au cœur de notre société, de lui donner un sens, d’avoir le courage des mots forts, du retour de l’autorité, de ne pas craindre de faire confiance et de donner de l’autonomie à ses employés. Employés qui trouveront plus de satisfaction, de joie et de motivation dans un travail valorisé dont ils comprendront le sens. La démonstration de ce besoin de changer est parfaitement illustrée par une description cruelle d’actions dérisoires relevées dans les entreprises, de l’infantilisation actuelle des salariés dont le point d’orgue est la création récente de la fonction de CHO, Chief Hapiness Officer » secondé par le responsable QVT, Qualité de Vie au Travail aussi nommé cuvette si on est pressé ! 

Points forts

Avec comme auteurs une Philosophe et un Economiste on pouvait craindre une lecture fastidieuse. C’est le contraire qui se produit : tout est clair et limpide et même joyeux malgré le sérieux du sujet et la profondeur des concepts présentés. Les références aux grands penseurs éclairent et rythment efficacement le texte dont on ne réalise pas qu’il est écrit à quatre mains.    

Points faibles

C’est un essai pour les managers, les employés ayant un rôle passif. A sa lecture les employés comprendront mieux comment ils sont mal dirigés mais ne peuvent-il pas aussi contribuer à donner du sens à leur entreprise ? Même avec un mauvais manager ?

En deux mots ...

Si vous êtes un subordonné il faut déposer ce livre sur le bureau de votre manager, très discrètement car beaucoup d’entre eux ne l’aimeront pas, miroir de leur incompétence à être des patrons charismatiques, tandis que les employés espéreront que leurs managers sauront bien le lire pour devenir digne de respect et même d’admiration, mais tout en conservant le baby-foot récemment acquis pour créer les conditions du bonheur d’être au travail, ce qui est idiot, mais au moins il apporte de la joie à la pause !    

Un extrait

"C’est quand le sens est absent et quand l’amour du travail bien fait s’érode que les entreprises se perdent en objectifs multiples et insignifiants et mobilisent maladroitement des dérivatifs comme le jeu et le bonheur."

L'auteur

  • La quarantaine rayonnante, Julia de Funès est Docteur en Philosophie et connait bien les entreprises à travers son diplôme de RH et son métier de conseil des entreprises. Elle a choisi de parler du bonheur et en particulier du bonheur dans les entreprises et elle en parle très bien dans ses livres, à la télévision et lors de conférences. L’avantage de se spécialiser sur un sujet porteur.
  • Nicolas Bouzou est aussi un brillant quarantenaire qui aime l'économie et a le talent de l'expliquer simplement; et qui pèse sur le débat public, à travers ses livres, conférences, clubs de réflexions et son cabinet de conseil, Asterès,  « producteur d’idées ». 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.