Livres

Le Préféré

L'adoption vu par les autres enfants: passionnant
De Valérie Nivet-Doumer
Editions Anne Carrière

Lu / Vu par

Françoise Cazalis
Publié le 23 oct . 2015

Recommandation

4,0ExcellentExcellent

Après "Le Pays des hivers rouges", de Thomas Boespflug, Ed. Lacour (cf chronique Culture-Tops du 2 mai) et "Ingrid Bergman, le feu sous la glace", de Marine Baron, Ed. Les Belles lettres (cf chronique Culture-Tops du 1° juin), "Le Préféré" est le troisième livre publié ces six derniers mois par un membre de l'équipe des chroniqueurs de Culture-Tops. Nous en sommes fiers et serions très heureux de connaître votre sentiment sur ces ouvrages.

Thème

Tom a quatre ans quand il découvre sous le sapin de Noël un petit frère, Ben, tout juste arrivé du Brésil. Avec lui, il découvre aussi la fraternité et assiste impuissant à la désertion de l'amour maternel à son endroit. 

Sans comprendre, il fait le constat déchirant que ce petit frère, à la peau brune, est le préféré de sa mère et que lui, Tom, ne recueille que les miettes de l'affection de ses parents.

L'enfant venu d'ailleurs lui a pris jusqu'à sa date de naissance. Alors, Tom sans jamais se départir de l'amour qu'il porte à Ben, tente de reconquérir sinon l'affection du moins l'estime de ses parents en faisant un parcours sans faute. Jusqu'au jour où Elisabeth, leur mère, somme Tom de renoncer à la jeune fille qu'il aime au profit de son frère. 

Tom,le coeur doublement brisé, s'efface et part au Brésil avec un indice qui lui servira de fil d'Ariane dans sa quête de la mère biologique de Ben. 

Points forts

- Valerie Nivet-Doumer s'inscrit là dans la lignée d'Isabel Allende ou encore d' Anna Gavalda. Elle traite avec brio la dyade maternelle mise à mal. La souffrance de l'enfant quand il est en mal de mère et la difficulté de se construire en homme .

- Tout comme Comencini dans "L'Incompris" , Valérie Nivet Doumer nous fait également partager le conflit psychologique que l'enfant préféré vit.

- Le thème de la place de chacun dans l'adoption est finement traité. On parle ici du frère adoptant, Tom, qui ne trouve plus sa place dans l'échiquier familial, et de toute la difficulté de définir ce nouvel ensemble, au sens littéral du terme. Valérie Nivet Doumer donne, avec délicatesse, la parole à Tom, le fils biologique.

- En filigrane mais omniprésents, sont brossés les ravages que peuvent induire un secret familial qui règne en maître silencieux sur le destins d'une famille.

- La chaleur du Brésil sous toutes ses formes qui filtre entre les lignes.

- Les rebondissements et l'intrigue de ce roman psychologique vous tiennent en haleine.

Points faibles

Dans le foisonnement du dénouement, la parole d'Elisabeth, la mère, reste trop factuelle. Une étude plus poussée des sentiments de cette femme meurtrie la rendrait plus lisible au lecteur.On ne dira jamais assez la difficulté d'être mère...

En deux mots ...

Un angle de vue original pour un roman qu'on a du mal à lâcher, qui nous émeut parfois, et qui nous apprend beaucoup de choses.

Une phrase

"En retournant dans son pays, il a la désagréable impression de laisser derrière lui une terre d'accueil bienveillante et de revenir sur une terre hostile où il se sent en danger."

L'auteur

Valérie Nivet-Doumer signe avec Le Préféré son premier roman. Elle partage sa vie entre la France et le Brésil.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.