Livres

Pique-Nique

Menu amer
De Camille Guichard
Editions Mercure de France - 189 pages

Lu / Vu par

Claudie Saliou
Publié le 11 avr . 2018

Recommandation

3,0BonBon

Thème

Pierre, treize ans, raconte le pique-nique qui mettra un terme à ses rêves d’adolescent.

Ce dimanche comme tous les dimanches depuis de nombreux mois se déroule selon un rite bien établi, un pique-nique entre deux familles. Le père banquier passionné de photographie, la mère attentive à tous les détails de la vie quotidienne, et les Gallas récemment rentrés d’Algérie avec leurs trois enfants, emplis de nostalgie…

Pierre s’intéresse surtout à Jeanne, la très jolie Madame Gallas qui éveille en lui les premiers émois de l’adolescence, bien plus qu’à ses compagnons de jeux. 

Le déjeuner débute dans une atmosphère légère mais le malaise apparaît… Pierre ressent une tension naissante entre ses parents. C’est l’anniversaire de Jeanne. Il surprend des regards, des gestes équivoques entre elle et son père. Laphotographie est au cœur de la conversation. Jeanne rêverait d’être la muse de son ami, le couple Gallas semble en crise…

Monsieur Gallas décide d’emprunter l’appareil photo de son ami pour une promenade avec son épouse qui se voudrait un moment de réconciliation. Pierre du haut de ‘ ses arbres’ observe la scène, son père n’est pas très loin. Jeanne le sent-elle ? Elle se montre provocante, voluptueuse, se laisse photographier nue par son mari. Emporté par le désir, celui-ci se montre presque violent, elle déclare vouloir le quitter.

Devant cette scène le père de Pierre, amoureux, sort de sa réserve et les deux hommes s’affrontent sous le regard de l’adolescent. 

Monsieur Gallas reste sur les lieux, Pierre et son père rejoignent les enfants, restés auprès de la mère.

Sous la menace de la pension, le père impose à Pierre le silence.

Où est passé Jeanne ? Accident, geste violent, elle a fait une chute mortelle. 

C’est le drame pour tous. Seul témoin, muet et oublié, l’appareil photo et la pellicule dont s’empare le jeune garçon. 

Son père était son ‘ rival ‘, l’univers de l’enfance s’effondre brutalement. 

Pierre espère fixer les dernières images de ‘ son amour naissant et disparu ‘ dans le laboratoire photo de son père… La pellicule se révèle vierge. 

Comment la vie pourra-t-elle reprendre son cours pour tous les protagonistes ?

Points forts

- Ce roman se lit comme on regarde un film. Le décor est planté : l’atmosphère des années 60, la musique, les dialogues, les portraits, le déroulement des faits, tout est décrit avec minutie. L’expérience cinématographique de l’auteur se ressent dans l’écriture.

- Le regard lucide, douloureux, de l’adolescent sur l’univers des adultes qui l’entoure, apporte de l’émotion et du charme.

- Le choix du "je" est judicieux, on se laisse emporter par le récit à la première personne. 

Points faibles

Le thème de l’adultère est, on le sait, bien classique et l’issue de ce pique-nique manque sans doute de surprise...

En deux mots ...

Tout est bien qui finit mal.

Un extrait

Ou plutôt trois:

- "La forêt est une large blessure, elle dissimule autant de secrets que de sentiments, bonheur, tristesse, amour. Il doit y avoir des centaines, des milliers de cachettes éparpillées dans la nature qui gardent en souvenirs des moments fugitifs de la vie".

- "Moi, j’ai entendu dire que l’amour fait souffrir, que l’amour fait pleurer, à quoi ça sert d’aimer ?"

- "Je ne pensais pas qu’il irait jusque là, ça veut dire quoi ?  jusque là, c’est au point où l’attente n’est plus supportable et où elle cesse pour devenir une catastrophe".

L'auteur

Camille Guichard est connu en tant que scénariste, réalisateur, dialoguiste pour le cinéma et la télévision, depuis une vingtaine d’années. Il a obtenu un certain nombre de récompenses. "Pique-nique" a fait l’objet d’un long métrage en 2015. 

Sa carrière de romancier est plus récente, avec "Vision par une fente"  et, là, "Pique-Nique".

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.