Livres

Retour à Lemberg

Une saga tragique mais fondatrice
De Philippe Sands
Editions Albin Michel - 539 pages

Lu / Vu par

Bertrand Devevey
Nicolas Autier
Publié le 08 juin . 2018

Recommandation

5,0En prioritéEn priorité

Thème

Lemberg, Lwow, Lvov, aujourd'hui Lviv, quatre noms pour une même ville passée de l'empire Austro-hongrois à la Pologne, la Russie, l'Allemagne, l'Union Soviétique  et finalement à l'Ukraine - quatre noms mais un singulier destin. Philippe Sands, avocat international spécialisé dans les droits de l'homme, s'y rend pour donner une conférence, et y reviendra pour retrouver les traces de sa famille - son grand père y est né -, dispersée, déportée pendant l'occupation allemande. Il y découvre que cette ville a aussi accueilli les familles de deux juristes : Raphael Lemkin et Hersch Lauterpacht, "inventeurs" respectifs de deux concepts fondamentaux du droit pénal international : la notion de génocide et la notion de crimes contres l'humanité. A la recherche de ses racines, il va s'attacher à découvrir les leur, à reconstituer l'histoire de deux hommes qui ont pesé par leurs idées sur le procès de Nuremberg et aujourd'hui sur toutes les atteintes aux droits de l'homme dans le monde. 

Ce livre dévoile une enquête extrêmement minutieuse où sortent de l'ombre et de l'oubli ces familles déchirées par la persécution des Juifs, des héros anonymes, des victimes et des bourreaux comme le Gouverneur Général de la Pologne occupée, organisateur de la Solution finale. 

Points forts

1- Ce livre raconte des histoires vraies, documentées, vivantes dans leur écriture, illustrées de nombreuses photos et fac-similés.

2- Des destins révélés, comme celui de Miss Tilney qui sauva la mère de l'auteur, d'Hans Franck, persécuteur de la Pologne occupée, ceux de Lempkin et Lauterpacht et de leurs familles.

3- Si l'enquête porte sur le destin des hommes, elle porte aussi sur les sources documentaires qui ont permis d'établir, en droit, les notions de génocide et de crime contre l'humanité sur la base des décrets et lois de l'Allemagne nazie. Ce travail méticuleux, mené séparément par les deux hommes (qui avaient fréquenté la même université mais ne se connaissaient pas directement, l'un vivant aux Etats-Unis et l'autre en Angleterre, et se percevaient comme rivaux pour la reconnaissance de leurs concepts respectifs) est relaté avec beaucoup de détail. Un atout pour comprendre les racines d'un conflit de doctrine, qui n'empêchât pas  les juges du tribunal de Nuremberg, en 1946, de les invoquer pour condamner les dirigeants nazis qu'il jugeait, pour la première fois au monde, dans un cadre pénal international. 

4- Ce livre s'intéresse aussi à la vie dans la Pologne occupée (ou vécut une partie des trois familles, qui périront en déportation), au Gouverneur Général Hans Franck, et aux débats et coulisses du procès de Nuremberg.

5- Un index extrêmement détaillé et une postface qui relate les effets secondaires de la parution du livre, à ne pas négliger !

Points faibles

Ce livre est inclassable. Il mêle une enquête dont le compte rendu méticuleux impose un exercice de mémoire pour faire le lien entre les personnages, les familles, les époques. Ce mélange de saga familiale à rebours et d'archéologie juridique (remonter au source des 2 concepts) peut déconcerter.  Nous avons trouvé cela parfois lent (on cherche le fil), mais surtout, passionnant.

En deux mots ...

Plongeant dans l'histoire de ces familles, Philippe Sands nous fait partager les tensions d'une Europe déchirée par les totalitarismes et la découverte des fondements politiques et personnels de deux concepts fondamentaux du droit et de la justice "supranationale". Il nous dévoile des histoires simples, parfois heureuses, souvent tragiques. Il propose un devoir de mémoire passionnant, en faisant revivre ces trois familles dont les souvenirs et les personnages semblaient perdus dans les plus sombres convulsions de l'histoire. Et ce livre rend hommage à ces deux hommes remarquables, dont peu connaissent les noms s'ils connaissent en revanche presque universellement les termes de leur combat. 
Oui, ce livre est inclassable, mais Philippe Sands y présente une saga tragique et fondatrice. Oui Lauterpacht et Lemkin ont échappé aux persécutions grâce à l'exil de leurs parents mais leur famille, comme celle de l'auteur, ont payé un très lourd tribu à la barbarie nazie. Sans doute ont-ils  trouvé dans ces persécutions les ressources nécessaires à faire naitre et appliquer, dans la tourmente de Nuremberg, deux concepts fondateurs des droits universels de l'homme et du citoyen. Ce livre en témoigne remarquablement.

Un extrait

"Retour à Lemberg a été publié […] six ans après le début de mes recherches sur la vie des quatre personnages de ce livre et leurs liens avec la ville de Lviv : mon grand père Léon, Hersch Lauterpacht, Raphael Lemkin et Hans Franck. Bien que mon projet soit profondément personnel, il semble que les histoires que j'ai mises à jour - quelles fussent lumineuses ou sombres -aient résonné auprès d'un lectorat plus large que je ne l'avais imaginé. […] Ce qui nous hante apparemment, ce ne sont pas les morts ou les vides que laissent en nous les secrets des autres, ce sont aussi leurs histoires. ".  P 525

L'auteur

Né en 1960, Philippe Sands est un avocat franco - britannique, professeur de droit à l'University College de Londres. Il a contribué à la naissance du Tribunal Pénal International de La Haye, et y a plaidé la défense des droits de l'homme dans les conflits de ces 30 dernières années. Il a publié deux livres qui ont fait sensation en Angleterre, afin de dénoncer l'absence de base légale de l'intervention américaine en Irak en 2003, et sur la "justification" légale de la torture à Guantánamo.

"Retour à Lemberg" a notamment été élu meilleur livre de l’année au British Book Awards  en 2016 (année de l'édition originale en langue anglaise).

Une plaque commémorative en mémoire de Raphaël Lemkin a été placée en 2008 dans le foyer du théâtre du Trocadéro à Paris.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.