Livres

Sagesse

Comme stimulant intellectuel, difficile de trouver mieux!
De Michel Onfray
Ed. Albin Michel /Flammarion

Lu / Vu par

Yann Kerlau
Publié le 05 fév . 2019

Recommandation

4,0ExcellentExcellent

Thème

Au moment où les civilisations sont en panne d'idéal, pourquoi ne pas plonger aux racines mêmes de ce qui fut notre culture et y trouver le remède au désenchantement ambiant ? C'est le pari de Michel Onfray qui s'y risque dans un peplum philosophique où, à la manière de Fellini, grands esprits et fausses gloires de l'antiquité, philosophes stoïciens et épicuriens sortent de leurs tombeaux pour nous livrer quelques unes de leurs cartes maîtresses.

 

Points forts

Des portraits brossés à grands traits, vifs, noueux, violents comme s'ils sortaient de la toile pour venir à notre rencontre. Metteur en scène de l'histoire des idées et des civilisations, Onfray connait la musique. Dans la peau d'un chef d'orchestre partial mais sincère, son autopsie tonique des plus beaux esprits de l'antiquité laisse le lecteur totalement libre de partager ou non sa vision du monde. L'intelligence y chemine et, avec elle, la formidable cadence d'un livre que l'on peut ouvrir à n'importe quelle page sans qu'elle ait jamais le goût du déjà lu.

 

Points faibles

De temps à autre, le doute se fait jour en raison de la qualité même de l'ouvrage : avions-nous besoin de tout savoir sur Cléodémos, Zénothémis, Evhémère, Diodore de Sicile et quelques autres ? La pêche au lancer de Michel Onfray, en raison même de sa profusion, pourrait inciter les paresseux à sauter quelques pages.

 

En deux mots ...

Aimez-vous les promenades ? Si la réponse est oui, vous allez vous régaler. Ce n'est pas un livre, c'est un voyage où l'antiquité sort du bois avec ses héros de chair et d'os nommés Sophocle, Epictète, Cicéron, Lucien de Samosate ou Lucrèce. Tous, présents, intrigants, paresseux, chefs de guerre ou funambules dans l'antichambre du pouvoir, tantôt veules tantôt magnifiques, composant une éblouissante galerie d'âmes de tout poil : avec leurs ambitions démesurées qui, souvent, s'accommodent bon an mal an du misérable petit tas de secrets qu'est leur propre vie, les voilà soudain devenus nos contemporains. Un parcours sportif et lettré aussi vivifiant que la descente d'un torrent en kayak.

 

Un extrait

"Il faut posséder les choses comme un crépuscule ou une aurore, un matin du premier monde ou une dernière nuit : nu devant le néant des choses.

Souvent posséder, c'est être possédé, avoir c'est ne pas être, détenir c'est être tenu."

L'auteur

Un sexagénaire tonique, iconoclaste, athée, aussi brillant orateur qu'homme de culture, est-il nécessaire de présenter Michel Onfray ? Sa personnalité, ses œuvres traduites dans vingt-cinq pays et son incontestable présence médiatique sont à eux seuls synonymes de succès incontestés. Lauréat du prix Médicis Essai pour la sculpture de soi paru en 1993 chez Grasset, son plus grand succès littéraire reste à ce jour son Traité d'athéologie (Grasset, 2005) qui tirera à 370 .000 exemplaires. Après avoir enseigné la philosophie à l'université catholique de Caen de 1983 à 2002, il crée la même année l'université populaire de Caen où il enseignera la philosophie jusqu'en 2018. Deux ans auparavant et, à la suite de l'arrêt de ses émissions sur France-Culture, il crée sa propre WebTV : michelonfray.com

Sagesse est le centième livre de cet auteur inclassable qui suscite autant de polémiques que de passions chez ses lecteurs.

 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.