Thêatre-Spectacles

Le lion dans la cage

Spontanéité, fraîcheur, émotion
De Noémie Fansten
Mise en scène : Bertrand Suarez-Pazos
Avec Noémie Fansten

Infos & réservation

Théâtre de la Contrescarpe
5 rue Blainville
75005 Paris
Tél. : 0142018188
http://www.theatredelacontrescarpe.fr
Les dimanches de décembre à 18h30

Lu / Vu par

Anne-Marie Joire-Noulens
Publié le 12 déc . 2018

Recommandation

4,0ExcellentExcellent

Thème

"Le lion dans la cage" est un exercice pratiqué par les ophtalmologistes pour corriger le strabisme : on soumet au patient simultanément deux images, l'une d'un lion et l'autre d'une cage, et il ne doit plus en rester qu'une : le lion entré dans la cage. Si les deux images n'en forment plus qu'une, le strabisme est vaincu, les yeux sont "droits". On est devenu normal, comme les autres. Mais pour en arriver là, que d'embûches, que de vexations, que de faux espoirs…

Points forts

- L'auteur-interprète nous raconte son parcours du combattant pour se fondre dans la masse des gens normaux, avec beaucoup d'humour, et Dieu sait s'il en faut, face à un tel handicap pour une enfant

- La comédienne, à la diction parfaite, nous apprend les concordances entre les chiffres, les sons, les lumières et la danse qu'elle pratique avec une grâce absolue

- Les vidéos, en fond d'écran, nous permettent de suivre concrètement les explications cliniques des opérations nécessaires à réduire à néant cette calamité oculaire

- Noémie Fansten fait appel à son imaginaire, épatant, pour supporter le quotidien et lui apporter un certain confort de vie : elle joue avec le lion puisqu'il n'est pas rentré dans sa cage; et c'est devenu son ami

Points faibles

Je n'en vois pas.

En deux mots ...

Ce spectacle est plein d'émotion, de fraîcheur et de spontanéité. L'auteur refuse de s'appesantir sur ce strabisme qui a tout de même considérablement abîmé son enfance. C'est admirable de sensibilité et de finesse. Noémie Fansten me rappelle Sarah Pébereau et son spectacle "K surprise" dans lequel elle apprenait, au détour d'une conversation, qu'elle avait un cancer, à 30 ans. Elles ont la même façon d'appréhender les choses bien plombées avec légèreté et ce même humour salvateur.

L'auteur

Initialement comédienne, Noémie Fansten se tourne très vite vers la réalisation et surtout l'écriture. Elle réalise "Les gloutonnes" puis quelques courts métrages ("Petits savons d'hôtel"), travaille pour la télévision et réalise des films pour le web. Elle crée des ateliers d'écriture et de création avec des enfants et des adolescents dit "difficiles" et tient un blog "leblogdemesreves" où elle étudie l'importance des rêves.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.