Thêatre-Spectacles

Second rôle

Un hommage intelligent et drôle, magnifiquement interprété.
De Pierre Delavène et Jean-Philippe Zappa
Mise en scène : Gérard Moulévrier
Avec Ludovic Berthillot

Infos & réservation

Théâtre de Dix Heures
36 Boulevard de Clichy
75018 Paris
Tél. : 01 46 06 10 17
http://www.theatrededixheures.fr
Jusqu'au 5 janvier 2019: Mercredi à 21h30, Samedi à 17 h

Lu / Vu par

Anne-Marie Joire-Noulens
Publié le 01 déc . 2018

Recommandation

4,0ExcellentExcellent

Thème

De l'immense place que tiennent les seconds rôles dans le cinéma français. Ludovic Berthillot, lui-même éternel second rôle, nous narre par le menu l'univers des seconds rôles et leur quotidien pas toujours très facile (la course en sac pour réunir le nombre d'heures mensuelles...), en nous citant des seconds rôles hyper-connus, qui ont attendu des années avant de passer en première ligne. Il nous démontre, affiches à l'appui que, si leur physique nous rappelle quelque chose, nous sommes, les trois quarts du temps, incapable d'y accoler un nom. Pourtant, sans les seconds rôles, le cinéma manquerait cruellement de relief !

Points forts

- Le théâtre de 10 heures est une salle de chansonniers et Ludovic Berthillot est de cette veine, avec ses piques acérées (et fort justes) épinglant notre société, ses travers et ses dérives ; il nous rapporte dans ce seul en scène une multitude d'anecdotes plus savoureuses les unes que les autres, qui subodorent le vécu !

- Ce comédien occupe magistralement la scène avec une tonne d'humour, de verve et de poésie également

- Il a le talent de faire interagir la salle qui ne demande que cela d'ailleurs

- Le texte, grand morceau de gaieté et d'astuce, est taillé exactement à sa mesure ; il semble se l'être approprié avec bonheur ; il en profite pour nous signaler que "second" est le seul mot de la langue française dont le "c" se prononce "g". On l'a échappé belle...

- 2 petits moments de grande joie : lorsqu'il est interviewé par Nelson Monfort qui ne peut pas s'empêcher de traduire en anglais le moindre mot de l'entretien pourtant franco-français; et lorsque le comédien nous signale la dame assise sur la gauche qui rit toujours avec un temps de retard sur les autres et qui, en plus, récidive !

Points faibles

Je n'en ai pas vu.

En deux mots ...

On passe un très bon moment à écouter et voir évoluer sur scène Ludovic Berthillot. Ce spectacle intelligent est une réussite. Manifestement, les co-auteurs s'en sont donné à coeur joie et nous ont offert, avec ce comédien si doué, un moment de détente épatant.

Sans compter que c'est instructif : Ludovic Berthillot nous cite nombre de comédiens parmi les plus grands, qui ont commencé par courir le cachet et passer des auditions à la fin desquelles on vous dit qu'on vous rappellera, phrase qui signifie : passez votre chemin... 

L'auteur

  • Pierre Delavène sait de quoi il parle puisqu'il a commencé comme comédien. D'abord comme second rôle ("Doit-on le dire" de Labiche) puis comme rôle principal ("Le veilleur de nuit" de S. Guitry et "Oscar"), entre autres. Professeur au cours d'art dramatique créé par Jean-Laurent Cochet, il dirige depuis 2006 cette école, renommée Cours Cochet-Delavène en 2012. Devenu co-producteur de spectacles, il signe ici sa première co-écriture avec Jean-Philippe Zappa.
  • Jean-Philippe Zappa a signé une dizaine d'ouvrages littéraires, puis est devenu scénariste ("Destinée manifeste" et "Promis juré"). Il oeuvre actuellement comme Ambassadeur du Livre, chargé d'organiser le Grenelle du Livre prévu en octobre 2019. "Second rôle" est sa première création théâtrale.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.