Thêatre-Spectacles

Un poète à New York

Le New-York de Lorca: geométrie et angoisse
De Federico Garcia Lorca
Mise en scène : Dolores Lago Azqueta et José Luis Roig
Avec Mario Tomás López

Infos & réservation

Théâtre Darius Milhaud
80, Allée Darius Milhaud
75019 Paris
Tél. : 01.42.01.92.26
http://www.theatredariusmilhaud.fr/
Jusqu'au 18 décembre: Les vendredis uniquement, à 19h15

Lu / Vu par

Clémence Jafari
Publié le 17 nov . 2015

Recommandation

3,0BonBon

Thème

Alors que Lorca traverse une phase de profonds tourments (il connaît notamment avec Dali un amour non réciproque), sa famille l’envoie pour un voyage prolongé aux Etats-Unis. Il passe alors un an à New-York, à l'aube de la grande dépression de 1929. De retour de son voyage, il livre, à travers un recueil de poésie, ses sentiments sur ce monde de « géométrie et d'angoisse », marqué par le contraste entre les riches blancs de Wall Street et les noirs de Harlem en quête d’affirmation d’une identité propre.

A la veille du 80ème anniversaire de l’assassinat de Lorca par les milices franquistes, la troupe « La Compagnie des Oiseaux Migrants » propose une adaptation du Poète à New-York. 

Points forts

1. Lorca est parfaitement incarné par l'unique comédien de la pièce qui ne cesse de nous communiquer le désenchantement et les angoisses du poète dans une société new-yorkaise où s’opposent capitalistes déshumanisés et afro-américains à la recherche de valeurs et de sens. Ce spectacle constitue une véritable rencontre « physique » avec Lorca.

2. A travers une sélection de poèmes, cette pièce est aussi une invitation à découvrir son œuvre. Une poésie très singulière et spirituelle, marquée par les tourments et les angoisses de Lorca. 

3. La mise en scène, les jeux de lumière et la bande sonore nous immergent parfaitement dans le tumulte new-yorkais tel que vécu par le poète.

4. Les échanges avec la troupe « La Compagnie des Oiseaux Migrants » à la fin de la pièce : c'est aussi l'avantage des petites salles de théâtre parisiennes !

Points faibles

1. Lorca est si bien joué que l'on voit davantage le regard de Lorca sur New-York que New-York à travers le regard de Lorca.

2. Même si les récits nous sont rapportés avec un rythme indéniable, la linéarité de la pièce peut parfois nous en faire perdre le fil.

En deux mots ...

Une très belle occasion de découvrir la poésie de Lorca. Ce spectacle plonge le spectateur dans l’ambiance vertigineuse et sombre du New-York vu par le poète, une ambiance soutenue par une poésie empreinte de surréalisme. Il est difficile de re-sortir sans éprouver un certain malaise.

L'auteur

Est-il nécessaire de rappeler que Federico Garcia Lorca fut un très grand poète de la scène espagnole avant-gardiste du XXème siècle ?

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.