Expositions

Les Peintres du Paysage Provençal

Infos & réservation

Atelier Grognard
6, avenue du Château de Malmaison
92500 Rueil-Malmaison
Tél. : 01.41.39.06.96
Jusqu’au 17 mars 2014
Tarifs : 5 € / 2,50 € - Gratuit pour - 18 ans et étudiants

Lu / Vu par

Sonia Geay
Publié le 28 déc . 2013

Recommandation

4,0ExcellentExcellent

« Une coutume… consiste à quitter Paris un jour ou deux, même dans l’hiver, pour goûter quelques heures de soleil et d’azur… » (Mallarmé, 1874).

Il ne faut pas toujours payer cher pour faire de belles découvertes...

Thème

Le Centre d’Arts « Atelier Grognard », situé à 50m du Château de Malmaison, présente, pendant trois mois, un magnifique ensemble de plus de 90 œuvres de peintres du paysage provençal de 1850 à 1920.

L’exposition inclut 74 tableaux issus de la collection Fondation Regards de Provence à Marseille; les autres pièces viennent du Musée de l’Annonciade de Saint Tropez et d’une collection particulière.

Points forts

La rencontre de l’école de paysagistes de Marseille (1850-1900) avec leurs amis parisiens de l’école de Barbizon marque le point de départ de l’affirmation de l’influence majeure des peintres Marseillais sur les artistes peintres d’autres régions.

Cette galerie éphémère dans l’Atelier Grognard est divisée en trois parties  et crée le fil rouge des liens intimes avec la Provence, des 31 peintres réunis:

1 Les naturalistes, aux sources de cette lecture provençale (1851-1880) : Emile Loubon, Jean-Baptiste Olive, Adolphe Monticelli, Joseph Garibaldi, pour ne citer qu’eux, de l’Ecole de Marseille, ont le goût d’une peinture en plein air, claire et lumineuse.

2 Les fauves provençaux s’imposent au tout début du XXème s., cassent les codes, ont des personnalités indépendantes : Charles Camoin, René Seyssaud, Auguste Chabaud, Louis-Mathieu Verdilhan, Alfred Lombard… et d’autres, donnent aux paysages  des couleurs exaltées et puissantes.

3 L’attrait du Midi : Achille E. O. Friesz, Emile Bernard, Paul Signac, Henri Person, Albert Marquet, Raoul Dufy, Francis Picabia… et d’autres encore, montrent que cette Provence « est vraiment le lieu où s’élaborent les nouvelles donnes de la peinture moderne ».  

Les organisateurs ont eu à cœur de donner les clefs de lecture de cette peinture vibrionnante de lumière et de chaleur. Une médiatrice est présente en permanence dans l’espace pour répondre à vos questions.

Points faibles

Les reproductions des œuvres, dans le catalogue, sont faibles en restitution des couleurs, mieux vaut éviter de les rapprocher simultanément des œuvres originales ; ceci dit, cette  réserve  ne porte pas préjudice  au texte ni au visuel des tableaux.

En deux mots ...

Accrochés sur des murs aux couleurs fortes et vives, les tableaux sont au niveau du regard. Les touches de peinture vibrent et scintillent. L’atout de l’atelier Grognard est sa verrière qui dispense  la lumière du jour au gré de l’heure et du temps.

On avance dans les paysages, on entre dans les scènes villageoises, on débouche sur le port ou dans une calanque, on écrase la terre d’un champ d’oliviers, avec un vrai plaisir comme si l’on était en ballade en terre de Provence.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.