Expositions

A Triple Tour

Infos & réservation

Paris
2, boulevard du Palais – 75001 Paris
Paris
Tél. : 01 53 40 60 80
http://www.conciergerie.monuments-nationaux.fr
Jusqu’au 6 janvier 2014
Tarifs : Plein tarif 8,50 €, Tarif réduit 5,50 €, pour les entrées gratuites se renseigner
Tags :

Lu / Vu par

Sonia Geay
Publié le 22 déc . 2013

Recommandation

2,0A la rigueurA la rigueur

Thème

L’enfermement physique ou psychique est le thème choc de cette exposition.
Le grand collectionneur d’art contemporain qu'est François Pinault a prêté au Centre des Monuments nationaux une cinquantaine d’œuvres de sa collection privée (qui en compte plus de trois mille !). Ces oeuvres sont toutes l’expression  de traumatismes et de blocages psychiques humains plus ou moins profonds.
 

Points forts

  • Le choc que l’on reçoit à la vue de ces œuvres est à la mesure du thème exposé : il se traduit en rejet,  crainte ou peur subconsciente, mal-être, perplexité pour le moins. Les interprétations que l’on peut faire de certaines œuvres sont multiples, les ressentis peuvent porter à la limite de la défaillance.
  • La mise en scène rapproche peintures, photographies, œuvres graphiques, conceptions vidéo, sculptures de personnages hyperréalistes ou sculptures conceptuelles en métaux divers… L’inventivité des artistes et leurs audaces créatrices sont sans limite.
  • L’exposition  sépare en deux parties les causes de l’enfermement : 
  • L’enfermement dû aux grands bouleversements qui frappent nos sociétés: dangers        écologiques, impossibilité de communiquer, débordements urbains. 
  • L’enfermement de l’individu confronté à ses propres démons : verrouillage mental, phobie et décadence, angoisse de la vieillesse.
  • La présence permanente dans l’espace de médiateurs est fort bien venue : ne pas hésiter à les questionner ; grâce à leur médiation avertie et intelligente le cerveau bousculé se calme et ce que l’on apprend sur chacun des artistes est humainement fort intéressant.

Points faibles

  • Une certaine laideur se dégage de l’ensemble et agit comme un repoussoir.
  • Trop peu de texte explicatif ; de petits résumés à proximité de chaque œuvre auraient aidé à entrer dans l’ « anormalité » de chaque artiste ou dans son intention.
  • Pourquoi ? Mais pourquoi des textes et des vidéos en anglais seulement ??
     

En deux mots ...

Comment ouvrir un public à la création moderne, et surtout le faire entrer   dans le mental d’artistes marqués, sinon traumatisés, par des violences vécues, plus ou moins aliénantes ? Les initiateurs de cette exposition se sont servis, avec un audacieux opportunisme, d’un lieu historique visité par le monde entier. La Conciergerie vue comme une magnifique architecture  hébergeant  cette exposition-choc, soulève un grand vent d’expression polémique.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.