Livres/BD/Mangas

Origines de l'Homme, origines d'un homme

C'est vraiment un grand bonhomme
De Yves Coppens
Editions Odile Jacob - 456 pages

Lu / Vu par

Bertrand Devevey
Publié le 21 aoû . 2018

Recommandation

4,0ExcellentExcellent

Thème

Yves Coppens est certainement un des paléontologues les plus connus au monde. Ce breton nous raconte 70 ans d'une passion qui l'a pris dès l'adolescence : la recherche des origines de l'homme. Il nous invite à le suivre - truelle en main, intelligence et malice en tête, du golfe du Morbihan où il a vécu son enfance, et sur tous les continents, plus particulièrement l'Afrique où il a "découvert " Lucie, une ancêtre de l'homo sapiens qui vivait dans les steppes d’Éthiopie il y a plus de 3 millions d'années. Des fours à sel de l'âge de fer aux mammouths de Sibérie, des grandes failles africaines aux nombreuses universités, salles de congrès et laboratoires du monde entier, Yves Coppens nous fait partager ses petites et grandes découvertes sur les chemins de la mémoire du monde.

Points forts

1- Si certains éléments de l'ouvrage font appel à un petit bagage paléontologique (se situer dans les ères et les époques -cambrien, pléistocène, pliocène, miocène…), ce livre témoigne d'une très grande qualité de vulgarisation. Yves Coppens sait aller à l'essentiel, sans excès d'orgueil, et avec toujours le recul de l'analyse. Le chapitre le plus frappant - un des plus courts - étant le 5, "un bouquet de petites idées", qui fait la synthèse des travaux africains sur l'évolution de l'hominidé vers l'homme et la pression de l'environnement dans ses évolutions majeures.

2- De nombreux hommages sont rendus à toutes celles et ceux qui ont aidé, soutenu, accompagné son parcours, maîtres, collaborateurs, alter égos, co-signataires de revues scientifiques, mais aussi sa femme et son fils Quentin - son "5ème squelette" dit il avec humour, évoquant les 4 hommes et femmes préhistoriques essentiels dont il a été le découvreur ou le co-découvreur.

3- Incroyable globe Trotteur que cet Yves Coppens. De la Bretagne aux fins fonds de l'Afrique, sans oublier le Groenland , la Terre de feu, l'Indonésie, la Sibérie et le détroit de Béring, il  est allé partout ! Et il en parle avec autant de délectation que d'anecdotes amusantes.

4 - Les illustrations de ce livre, ses références biographiques, la citation- impressionnante au fil des pages- des très nombreux partenaires et collaborateurs de recherche sur tous les terrains de fouille et campus universitaires du monde contribuent utilement à la compréhension du travail d'Yves Coppens.

Points faibles

1- Avec son gros dos carré collé - petit message à l'éditeur... - il faut une main de catcheur pour tenir ouvert un livre de 456 pages assemblées si serrées avec un papier, certes d'un beau blanc, mais assez rigide. Prévoir un peu de musculation avant de se lancer dans la lecture !

2- Yves Coppens est une personnalité emblématique et remarquable de la paléontologie et de l'anthropologie. Alors si vous ne vous intéressez pas particulièrement aux origines de l'homme, à l'archéologie et à la préhistoire… vous risquez de décrocher assez vite.

En deux mots ...

Si la paléontologie, et plus particulièrement l'émergence de l'homme moderne dans les brousses de l'Afrique  préhistorique, sont des sujets qui éveillent votre curiosité, ce livre est une belle "initiation", nourrie par le témoignage didactique d'un très grand savant, maître aussi dans la transmission des savoirs. Bien sûr, il y a un peu de langage "expert", mais cela ne nuit pas à la compréhension du récit, qui navigue des champs de fouille aux amphis des universités. 

Construit sur le parallélisme entre le déroulement de la vie du chercheur et le recul dans les profondeurs du temps de "l'homme", cet ouvrage est aussi intéressant qu'amusant à lire. Qualité propre au grand savant qu'il est, Yves Coppens sait passer de la découverte à l'interprétation, rend hommage à ses pairs et à ses maîtres, éclaircit les méthodes de travail, les liens qui unissent les paléoanthropologues, historiens, "paléo" biologistes du monde entier, sans la collaboration desquels les connaissances resteraient partielles et morcelées. 

Sacré bonhomme que ce Coppens, on se sent fier d'être son compatriote !

Un extrait

Ou plutôt deux:

- "Parce que Lucy était reconstituable et qu'elle a d'ailleurs été mille fois reconstituée, parce qu'elle était petite, jeune (sûrement pas pour l'époque) et féminine, parce qu'elle portait un prénom agréable et connu ( de beaucoup), parce qu'elle était proche de nous pour tout cela,  parce que sa renommée en fait la grand-mère de l'humanité, elle a vite dépassé ses inventeurs pour envahir toutes les imaginations de tous les hommes de toute la Terre ou presque. " P 218

- "Ce petite livre n'est pas fait pour dresser le bilan de cette chasse mais pour montrer la richesse de la mémoire du monde, quand on s'y intéresse et qu'on se donne la peine de la consulter." P 293

L'auteur

Yves Coppens est sans doute l'un des plus célèbres paléoanthropologues au monde. Agé de 84 ans à la publication de ce livre de mémoires, il est le découvreur de nombreux fossiles humains, dont la célèbres Lucy/Lucie, mais aussi de mammouths et d'innombrables autres animaux préhistoriques. 

Professeur au Muséum national d’histoire naturelle, professeur au Collège de France, membre de l’Académie des sciences et de l’Académie de médecine, il participe à de nombreux conseils scientifiques à travers le monde (y compris au Vatican !), a une école et un astéroïde qui portent son nom, et a conçu de nombreuses théories et analyses sur l'origine du genre "homo sapiens". La plus remarquable, l'East Side Story, explique par des pressions environnementales distinctes, la séparation des hominidés et des singes. 

Il a reçu les plus grands prix scientifiques, publié 23 ouvrages, sans compter ses innombrables publications scientifiques, en premier signataire et co-auteur. Savant et vulgarisateur, il est, aussi, souvent sollicité à la radio et à la télévision pour ses expertises "grand angle". 

A tout point de vue, un "homo sapiens" hors norme !

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.