One Man Show

Sandrine Sarroche

Enfin un one man show avec de vrais personnages: passionnant et drôle
De Sandrine Sarroche

Infos & réservation

Petit Palais des Glaces
37 Rue du Faubourg du Temple
75010 Paris
Tél. : 0142022717
http://www.palaisdesglaces.com
Jusqu'au 1er avril: Du jeudi au samedi à 20h00

Lu / Vu par

Gabriel Lecarpentier-Paugam
Publié le 24 fév . 2017

Recommandation

3,0BonBon

Thème

A travers plusieurs personnages réels ou fictifs qui ont marqué sa vie d'hier et d'aujourd'hui, Sandrine Sarroche partage avec le public son arrivée à Paris, ses discussions avec sa concierge en passant par la génération "Trop pas" et la maison de retraite... Des scènes de la vie quotidienne que Sandrine Sarroche arrive à rendre passionnantes et très drôles.   

Points forts

- Ses personnages tous plus loufoques les uns que les autres et amènent du dynamisme au spectacle. Une véritable originalité, car il est de plus en plus rare de voir des spectacles humoristiques construits à partir de personnages. Ca fait du bien et surtout, ça fait rire! 

- Tout le monde en prend pour son grade et chacun se reconnaîtra forcément dans l'un des personnages mis en scène par Sandrine Sarroche.

- Elle fait preuve de beaucoup d'auto-dérision, notamment lors d'une plaidoirie totalement dénuée de sens.

- Fait assez rare: on a plusieurs fous rire pendant le spectacle... C'est plutôt bon signe ! 

Points faibles

Les chansons n'apportent rien. Elles cassent la dynamique du spectacle.

En deux mots ...

Un One Man Show avec des sketchs et des personnages comme on n'en voit plus beaucoup, malheureusement. 

 

Un extrait

"Si tu bandais aussi fort que tu ronfles, on n'aurait jamais fait chambre à part". Sa concierge à son mari Manuel

L'auteur

Originaire de Toulon où elle a suivi cours de théâtre, d’art lyrique et de piano au Conservatoire, Sandrine Sarroche termine, à Paris, ses études de droit et y obtient son diplôme d'avocat. 

Elle s’installe définitivement à Paris, y devient avocate, mais l’envie de la comédie ne l’a jamais quittée.

Elle s'éloigne du monde juridique en 2006 pour se consacrer à sa passion : l’écriture.

En 2007, elle écrit son premier one woman show, « Je suis Ségolène ». 

En 2009, elle enchaîne avec l’écriture de « Nos amis les pipoles »; et finalise, en 2013, l’écriture de « Il en faut peu pour être heureux ».

Elle se produit, en ce moment au Petit Palais des Glaces, avec son dernier spectacle, « La Loi du Talon ».

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.