Thêatre-Spectacles

L'Amante Anglaise

Pas folichonne, cette version de Duras
De Marguerite Duras
Mise en scène : Thierry Harcourt
Avec Judith Magre, Jacques Frantz, Jean-Claude Leguay

Infos & réservation

Le Lucernaire
53 rue Notre Dame des Champs
Tél. : 01 45 44 57 34
http://www.lucernaire.fr
Jusqu'au 12 novembre: 19h du mardi au samedi, le dimanche à 16h

Lu / Vu par

Margaux Darblay
Publié le 16 oct . 2017

Recommandation

1,0BofBof

Thème

Marguerite Duras adapte un fait divers. Claire Lannes, avant de se marier, a vécu un amour fort et fou. Dorénavant elle est une femme esseulée, malheureuse depuis de trop longues années, coincée dans un ménage étriqué. Soudain, elle assassine sauvagement sa cousine, sourde et muette. Cette dernière vivait dans la demeure du couple et se chargeait des tâches domestiques délaissées par la maîtresse de maison. 

Nous assistons successivement à l’interrogatoire du mari puis de la coupable, pressés de questions par l’interrogateur. Un homme qui n’est pas policier mais qui veut savoir. Il tente d’expliquer ce meurtre et peut-être de comprendre cette femme, mais est-ce seulement possible ?

Points forts

Les acteurs sont très justes et concentrés. Les personnages prennent corps immédiatement malgré un dispositif scénique trop étroit. Ainsi nous baignons dans une subjectivité totale en fonction de qui s’adresse à nous. Tantôt nous sommes du côté de l’interrogateur, tantôt proche de l’intéressé.

Points faibles

Malheureusement la mise-en-scène est bien trop ennuyeuse pour que l’on tienne le fil de l’histoire. Le texte de Duras est pourtant d’une actualité criante. On veut tout comprendre, tout expliquer. La télévision, les livres ou le cinéma ne cessent de décortiquer les crimes sauvages. Et ici il s’agit ici de poser « la bonne question », l’unique à laquelle la coupable puisse répondre et qui permettrait d’éclaircir le mystère.

En deux mots ...

Il est regrettable de laisser les acteurs coincés sur une chaise, obligés de dire le texte sans pouvoir prendre de recul, sans aucun décalage ou temps de pause qui pourrait révéler l’ensemble de cette pièce. La traque de la vérité est au cœur du texte et reste pourtant en périphérie de la mise-en-scène.

Un extrait

« Il m’est arrivé d’écrire pour appeler ». Claire Lannes

L'auteur

Marguerite Duras était auteure, dramaturge et scénariste. 

Née en Indochine elle portait en elle les grandes questions du XXe siècle.

Epouse de Robert Antelme, elle fut résistante, communiste, amante passionnée, femme adorée et parfois aussi détestée…

Nommée aux Oscars pour Meilleur scénario original, avec « Hiroshima mon amour », elle a reçu le prix Goncourt en 84 pour son roman « L’Amante ». 

Elle reste l’un des auteurs les plus adaptés aujourd’hui sur les planches.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.