Cinéma

La Momie

Ttiré par les cheveux, si l'on peut dire, mais efficace
De Alex Kurtzman
Avec Tom Cruise, Russel Crowe, Annabelle Wallis, Sofia Boutella

Infos & réservation

Lu / Vu par

François Quenin
Publié le 14 juin . 2017

Recommandation

3,0BonBon

Thème

Un soldat américain en mission en Irak, Nick Morton (Tom Cruise), découvre, après une explosion, une immense excavation. Dans ce trou, il y a un monument qui sort de terre. Et dans le monument une momie est prête à se réveiller… Il s’agit d’une princesse égyptienne, Ahmanet (Sofia Boutella) qu’on a momifié vivante il y a plus de deux mille ans. Deux mille ans c’est long et sa vengeance sera terrible une fois qu’on lui aura ôté ses bandelettes.
Au même moment, à Londres, un mystérieux personnage, Henry Jekil (Russel Crowe) s’active pour explorer des fouilles mises à jour dans des travaux. Son assistante, Jenny Halsey (Annabelle Wallis), surveille de près les découvertes du soldat américain. Quand le lien qui unit les bords de la Tamise aux rives de l’Euphrate sera noué, ça va faire mal...

Points forts

Pendant une heure cinquante et une, le spectateur est secoué dans tous les sens. Les effets spéciaux pleuvent comme à gravelotte, c’est la loi du genre. Au détour d’une scène violente, on apprend que l’Irak s’appelait Mésopotamie et que c’est la plus vieille civilisation du monde. Un bon point pour le scénariste qui rabaisse l’Amérique guerrière et relève un vieux pays meurtri.
 
Tom Cruise, 54 ans, a convaincu les patrons d’Universal de l’emporter avec sa partenaire Annabelle Wallis et l’équipe du film à six-mille mètres dans les cieux pour simuler l’apesanteur. « Ça nous a pris deux jours avec soixante quatre prises et l’équipe volait autour de nous et vomissait entre les prises ». Annabelle Wallis a  apprécié la cascade notamment parce qu’elle a réussi à ne pas vomir sur son partenaire, dit-elle…

Points faibles

Rien n’est crédible dans cette histoire de momie qui ressuscite et promet l’enfer sur terre. Heureusement que Tom Cruise et ses partenaires semblent la prendre au sérieux. Le même Tom Cruise revient le 13 septembre avec « Barry Seal : American Traffic », un film d’action, d’émotion et de rigolade si l’on en croit la bande annonce spectaculaire. Tom Cruise, le grand retour.

En deux mots ...

La momie est un thème récurrent dans le cinéma hollywoodien. Le premier film, avec Boris Karloff, date de 1932. Cinq autres suivront jusqu’en 1955. La deuxième série créée par une société britannique regroupe quatre films entre 1959 et 1971. Nouvelle série développée par Universal Pictures entre 1999 et 2008, films que nous avons vu avec nos enfants terrifiés sans nous lasser à la télévision. Et aujourd’hui, une filiale d’Universal, Dark Universe, ressuscite les monstres, Frankestein, Dracula l’homme invisible, en commençant donc par La momie. Avec Tom Cruise, Javier Bardem et Johnny Depp sont de la partie. Enfin Russel Crowe en docteur Jekyl sera le fil rouge de ces histoires horrifiantes en tant que responsable de l’organisation Prodigium qui enquête sur ces erreurs de la nature…

Un extrait

« J’ai adoré tous les films d’horreur classiques en noir et blanc que je n’avais pas le droit de regarder quand j’étais enfant. Mais j’avais environ six ans et les ai tous vus, et j’étais tellement terrifié que j’ai dû dormir par terre dans la chambre de mes sœurs. » Tom Cruise

Le réalisateur

Alex Kurtzman, 48 ans, né à Los Angeles, est un pur produit du cinéma hollywoodien. Producteur, réalisateur et scénariste, il a travaillé pour la télévision avec le producteur et scénariste Roberto Orci. En 2001, le magazine « Forbes » décrit les garçons comme des « armes secrètes d’Hollywood ». Aujourd’hui, Kurtzman se lance seul dans l’aventure des monstres et ce n’est plus un secret.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.