Cinéma/Séries TV

FAUDA

Devant l’engouement pour la fiction israélienne sur la scène internationale, faisons un focus sur Fauda (= Le Chaos)
Sur Netflix pour les saisons 1(12 épisodes) et 2 (12 épisodes) Annoncée sur Netflix en 2020. Sur Paris Première saison 3 depuis fin décembre 2019
Avec Lior Raz-Laëtitia Eïdo-Shadi Mar’i-Rona-Lee Shim’on-Itzik Cohen

Infos & réservation

Tags :

Lu / Vu par

Claude Carrière
Publié le 25 fév . 2020

Recommandation

4,0ExcellentExcellent

Thème

 Sur fond de conflit israélo-palestinien, la série démarre par la traque menée par une unité d’élite israélienne contre Abu Ahmed («la Panthère») un des chefs de la branche armée du Hamas que l’on pensait déjà mort.

Inspirée de faits réels Fauda nous fait vivre au quotidien le conflit dans les territoires palestiniens et israéliens, en suivant les principales organisations de sécurité de ces 2 États.

Les agents israéliens nous font vivre des courses poursuites d’autant plus étonnantes  qu’ils passent avec facilité de l’hébreux à l’arabe, ce qui leur permet de mener au mieux leur mission en infiltrant le camp palestinien.

Points forts

-Série documentée, qui nous fait entrer au cœur du conflit israélo-palestinien  

-Effet de réel donné par le scénario, dont certains épisodes ont été tournés en pleine opération militaire.

- Absence de tout manichéisme dans le traitement équilibré des 2 forces en présence dans ce véritable brûlot qu’est la situation israélo-palestinienne. 

- Force du lien qui agrège les combattants et qui pourrait se traduire par un «Tous pour Un , Un pour Tous»

- Les personnages présentés dans cette fiction, quel que soit le groupe auquel ils appartiennent (israélien ou palestinien), sont rendus humains et vulnérables par les liens familiaux qui les habitent : même les pires d’entre-eux se révèlent être des pères/ fils ou maris (et les femmes des mères/épouses/filles) 

- Le casting est de haut niveau et la force de conviction dégagée par l’ensemble des acteurs nous prend littéralement aux tripes . Même les «têtes brûlées» nous deviennent attachantes.

-Le rythme très soutenu du scénario sur les 2 saisons visionnées, rend la série addictive : il n’y a pas un  temps mort!

Points faibles

Pas de point faible constaté en dehors d’une question qui reste en suspens : qu’est devenue la femme qui a «trahi» son locataire Al Maqdisi ? C’est quand même grâce à elle que l’arrestation du terroriste a pu être menée à terme !

En deux mots ...

Le spectateur est comme emporté dans une immense vague le renvoyant du bord hébreu au bord palestinien sans temps de répit pour reprendre son souffle. Le Maître du jeu n’est autre que Doron Kavillio devenu «électron libre» suite à la disparition de son beau-frère dans des conditions brutales et horribles. De plus, son histoire d’amour impossible avec le Dr Shirin, femme d’un des plus fanatiques parmi les terroristes ennemis, va l’obliger à jouer solo compliquant la tâche de toute l’unité et mettant en danger sa propre vie, celle de sa famille et de tous ses proches.

Du côté palestinien, pas de répit non plus entre les différentes factions en jeu (Fatah et Hamas) confrontés non seulement à l’unité israélienne mais aussi dans leur propre camp à un groupe de terroristes jihadistes manipulés depuis la Syrie.

Dès le départ, Doron  reprend du service au sein de l’unité d’élite israélienne et se retrouve confronté à la «Panthère» qu’il croyait morte . Il ne va alors avoir de cesse de la retrouver pour l’exterminer.

C’est alors que démarre une très longue traque où les différents membres de cette unité d’élite vont s’unir dans une poursuite infernale. La force de leur relation permettra d’atteindre cet objectif, qui sera loin d’être le dernier. A cette traque, en effet, succèdent d’autres traques dont les conditions vont devenir de plus en plus inextricables, mêlant les situations personnelles à ce terrain miné qui va en être ainsi renforcé et dans lequel la force du lien évoqué précédemment va être soumise à rude épreuve. 

Fauda vient d’être classée par le New York Times au 8ème rang des 30 meilleures séries internationales de ces 10 dernières années; ce succès est dû au réalisme du scénario .

A noter que cette série s’aligne sur une vague de séries israéliennes qui cartonnent depuis quelques années.

Parmi celles-ci, toujours Hatufim (2013-2015- Prime Vidéo) qui a donné naissance au remake américain  Homeland, When heroes fly (2018-Netflix) et Our boys actuellement sur Canal +.

Le réalisateur

 La série a été écrite et réalisée par Lior Raz , interprétant aussi le rôle phare de Doron avec une vérité saisissante, et Avi Issacharoff. Ils furent tous deux confrontés dans leurs vies personnelle aux attentats.

Et aussi

Sur NETFLIX

Intimidation, une adaptation d’Harlan Coben : quand la réalité contredit les apparences et que la vie devient un enfer.

 

Sur PRIME VIDEO

Keeping Faith, saison 1 & 2. Série Galloise qui suit  l’itinéraire d’une femme trahie par son mari dans la recherche de la vérité.

 

Sur France 2

Les rivières pourpres, une adaptation très réussie du livre de Christophe Grangé avec Olivier Marchal. 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.