Cinéma/Séries TV

LE MAÎTRE DU HAUT CHATEAU

Et si l'Allemagne et le Japon avaient gagné la guerre ? Une uchronie palpitante
Produit par Ridley Scott et Franck Spotnitz Adaptée du roman de Philippe K. Dick :The man in the hight castle Série EU créée en 2015 qui compte à ce jour 3 saisons de 10 épisodes chacune. Une 4ème saison est actuellement en production. Sur PRIME VIDEO

Infos & réservation

Lu / Vu par

Jean-Pierre Dusséaux
Publié le 09 avr . 2020

Recommandation

4,0ExcellentExcellent

Thème

Le roman de Philippe K. Dick connu des aficionados de l’uchronie (réécriture de l’histoire à partir de la modification du passé) est magistralement adapté en une série palpitante qui met en scène un monde dans lequel l’Allemagne et le Japon ont gagné la guerre et règnent en maître sur les États-Unis : la moitié Est est placée sous domination allemande et la moitié Ouest sous domination Japonaise.

Nous sommes en 1962, les croix gammées flottent sur les immeubles de Manhattan et le cercle rouge sur ceux de San Francisco ; quant à Hitler, il a vieilli et s’ennuie à Berlin où Himmler et d’autres dignitaires complotent sous la surveillance de SS plus puissants que jamais.

Points forts

Le point de départ est « improbable » mais tellement bien rendu qu’on se laisse prendre aux jeux des alliances et des trahisons en suivant les aventures des résistants avec l’espoir sincère qu’ils réussiront à renverser le cours de l’histoire !!  Les buildings de New-York tapissées de croix gammées qui flottent au vent mauvais, les défilés des jeunesses hitlériennes en chemise brune sur la 5ème Avenue en passant par les soldats de l’Empire du Soleil levant devant celui, couchant, des plages du Pacifique sans surfeurs, sont des images marquantes voire troublantes. 

Mention spéciale aux comédiens qui sont tous excellents et parviennent en dépit de la situation, à rendre crédibles leurs personnages, voire attachants pour certains même parmi les salauds !

Points faibles

Ceux qui ne sont pas sensibles à l’uchronie s’abstenir, mais c’est dommage parce que dans le genre c’est un modèle. 

En deux mots ...

L’homme du Haut Château qui donne son titre à la série est quelqu’un qui possède des films qui montrent un « autre » monde : celui dans lequel les Alliés ont gagné la guerre, les Nazis ont été défaits et les Japonais ont capitulé après Hiroshima. De véritables archives où l’on voit la vie dans une Amérique victorieuse et joyeuse permettent à la résistance « d’y croire » et de s’organiser. Pourtant la présence des Nazis est bien réelle à New-York où John Smith ancien des marines a été  nommé Obergruppenfürher ainsi que celle des Japonais à San-Francisco où règne la police militaire dirigée par Takeski Kido. Berlin est devenu le centre du monde mais, alors qu’Hitler est malade, les tensions militaires entre l’Allemagne et le Japon sont de plus en plus fortes, attisées par les dignitaires des deux pays victorieux en une « guerre froide » où chaque camp multiplie les coups fourrés.

Le réalisateur

Philippe K Dick est un maître de la Science Fiction dont l’œuvre a été largement adaptée au cinéma  Blade Runner, Total Recall, Minority Report , ect.

 Sa spécialité, c’est l’uchronie qu’il définissait comme « la modification et la manipulation de la réalité ». Ridley Scott réalisateur au cinéma de Blade Runner signe ici avec Franck Spotnitz (un des meilleurs producteurs de séries ) une adaptation parfaite de l’œuvre et de l’univers de Phillipe K Dick.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.