Cinéma/Séries TV

VAGABOND

Des pépites pour les fêtes de fin d’année
Série Coréenne 16 x 60’ Avec LEE Seung-gi, BAE Suzy, SHIN Sung-rok... Sur NETFLIX depuis Novembre 2019
Avec Avec LEE Seung-gi, BAE Suzy, SHIN Sung-rok...

Infos & réservation

Lu / Vu par

Claude Carrière
Publié le 24 déc . 2019

Recommandation

5,0En prioritéEn priorité

Thème

La série nous fait voyager de la Corée du sud au Maroc, en suivant les arcanes de l’action au même rythme endiablé que celui des pays traversés. Cha Dal-gun, acteur-cascadeur au chômage, perd son neveu Hoon au cours d’un crash aérien.

A la suite du crash où périrent 211 civils parmi lesquels Hoon membre d’une délégation sportive représentant la Corée, Cha Dal-gun, jeune homme ordinaire et oncle du jeune Hoon, découvre que le soi disant accident n’en est pas un mais cache en réalité un acte terroriste.  Après le drame, un enregistrement lui parvient, sur lequel il voit son neveu dans les moments précédant l’accident, et quelques rangs derrière lui, un homme assis qui semble se cacher et qui aurait normalement dû périr avec tous les autres. Le problème est que Cha Dal gun a croisé ce passager ... après l’accident !.

Une très longue traque s’ensuit alors à la recherche de la vérité. 

Mené d’abord en solitaire par notre héros puis avec l’aide de Go Hae-ri (agent secret du NIS : services spéciaux coréens ), ce thriller nous fera traverser bon nombre de péripéties, infiltrant aussi bien le milieu politique que les milieux d’affaires du pays. 

A nos deux héros vont très progressivement se joindre toute une galerie de personnages secondaires, des hommes politiques aux familles des disparus, chacun voulant découvrir ou cacher ce qui s’est réellement passé.

L’enquête mené par Cha va nous entraîner dans un enchevêtrement de magouilles et de corruptions jusqu’aux plus hauts sommets de l’État.

Points forts

- Le préambule de la série remarquablement mise en place : la complexité des sentiments entre Cha Dal-gun et son neveu Hoon est importante à saisir car c’est  l’élément de base pour comprendre la ténacité du héros dans sa quête de vérité.

- Un remarquable jeu de tous les acteurs, sans exception, qui nous embarquent dans les maillages d’un filet de plus en plus serré .

- Le spectateur est en permanence sous le charme des deux acteurs principaux (Cha Dal-gun et Go Hae-ri) auxquels on ne peut que s’attacher.

- Le jeu asiatique réhabilite l’émotion par un entremêlement savamment dosé de scènes d’action virevoltantes, de douceur et d’émotion, sans oublier la part d’humour qui agrémente pour notre plus grand plaisir certains chapitres de cette épopée. 

- Une réussite visuelle constante : du savant cadrage de la photo à la lumière sublime et chatoyante des prises de vue, la couleur du décor marocain avec de magnifiques courses poursuites sur les toits de Tanger.

- Un suspens hors norme qui ne se dément jamais tout au long des 16 épisodes, auréolé d’une large palette de sentiments : pas un moment de défaillance dans cette série dont chaque épisode dure au moins 1h. Sacré challenge!

Points faibles

 Le 16éme épisode, et donc le dernier, ne peut être une fin en soi: on laisse vraiment le spectateur sur sa faim.

En deux mots ...

C’est une véritable « bombe » de fraîcheur qui nous prend littéralement aux tripes.
« OVNI » dans le monde de la série d’espionnage, Vagabond, captive par son intrigue, sa vitalité et sa jeunesse tout en nous faisant passer par des moments forts de pudeur et de tendresse : de la pure poésie visuelle.

Ainsi présentée, la Corée du sud est à l’Asie ce que l’Italie est au monde occidental, par la truculence du jeu des acteurs et l’ambiance générale de la série.
De part sa jeunesse et son énergie, ce thriller « ringardise » les James bond et autres  Jason Bourne où le rôle est le plus souvent tenu par des agents secrets vieillissants.

Une série à surtout ne pas manquer!

Le réalisateur

Sur un scénario co-écrit par Jang Young-chul et Jung Kyung-soon , la série a été réalisée par Yoo In-shik (You’re All Surrounded, Romantic Doctor).

Et aussi

 

Diffusée en priorité sur TF1 la série Le Bazar de la charité sera disponible sur NETFLIX à partir du 24 décembre 2019

Cette série en 8 épisodes s’inspire d’un fait réel survenu le 4 mai 1897 dans le 8ème arrondissement de Paris : l’incendie du Bazar de la Charité lors d’une vente de bienfaisance qui réunissait toute la haute société de l’époque. 
120 personnes périrent dans les flammes principalement des femmes.

Cette série nous permet au travers du parcours de deuil de trois figures féminines de vivre le contexte de cette époque et ses bouleversements.
Très belle réalisation au service d’histoires et de destins poignants. 
A voir absolument.

 

Toujours sur NETFLIX

The Irishman, film de Martin Scorsese qui met en scène un tueur à gages qui à la fin de sa vie égraine ses souvenirs.
A voir surtout pour le trio d’acteurs : Robert De Niro, Al Pacino et Joe Pesci.

 

Sur PRIME VIDEO

The man in the Hight Castle saison 4 de la série télévisée uchronique tirée de l’excellent roman de Philipp K Dick produit par Ridley Scott et Franck Spotnitz : des maîtres de la fiction.

On rappelle le point de départ : l’Allemagne Nazie et ses alliés Japonais ont gagné la guerre et se sont partagé l’Amérique. A l’est les Nazis, à l’Ouest les japonais.
S’en suit des luttes entre les alliés sur fond de résistance à New York et à San Francisco.

Série jubilatoire et addictive.

 

Sur CANAL +

La guerre des mondes : Série en 8 épisodes coproduite par la France les USA et le Royaume uni. Sur Canal + depuis fin octobre 2019 . 

Suite à une invasion extra-terrestre la population est décimée par un rayonnement électromagnétique; quelques petits groupes d’individus arrivent à s’en sortir et essaient de survivre…

Une adaptation qui n’a pas à rougir de ses prédécesseurs et qui nous laisse espérer une saison 2.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.