Expositions

Raymond Depardon: Un moment si doux

Infos & réservation

Grand Palais
3 Avenue du Général Eisenhower
75008 Paris
Tél. : 01 44 13 17 17
Jusqu'au 10 février.
Publié le 15 déc . 2013

Recommandation

4,0ExcellentExcellent

Thème

Le Grand Palais propose un voyage en couleur dans l'univers de Raymond Depardon, depuis ses débuts de reporter en 1959, jusqu'à maintenant. Toute sa vie, ce grand artiste, âgé aujourd'hui de 71 ans, a photographié des sujets qui lui sont chers: les grands espaces et la solitude des villes. Pour cette exposition qui réunit 160 photographies, la plupart inédites, Raymond Depardon a voyagé en Afrique, aux Etats-Unis et en Amérique du Sud.

Points forts

1 Les photos montrent des paysages authentiques, mais surtout non spectaculaires. Et plus on entre dans la photo, plus il y a des choses à voir. "Mes photos n'ont aucun enjeu, il ne s'y passe rien. Et pourtant il s'agit d'un espace très riche". Depardon capte des moments fugitifs de la vie quotidienne, comme ce coiffeur qui officie dans sa boutique, un kalachnikov près du bac à shampooing; ou ce chien errant qui traverse la rue d'un village.

2 Le photographe réserve le noir et blanc pour le monde en souffrance, comme dans ses reportages sur la guerre. Et il choisit la couleur pour décrire le bonheur. Pour lui, la couleur rime avec douceur. Elle "rend visible le bonheur de la lumière". Le monde qu'il décrit a toujours une couleur acidulée qui jaillit de la photo. Elle lui rappelle son enfance dans la ferme familiale, comme la toile cirée rouge de la cuisine, ou encore l'étal de fruits et de légumes aux couleurs violentes...

3 Que ce soit en Ethiopie, au Tchad, au Chili ou à Beyrouth, le moment choisi pour prendre la photo est toujours lié à une réflexion. L'artiste cherche sa place et la repère, se concentre sur le moment pour que la prise de vue soit évidente. Il trouve la bonne distance entre l'émotion et le réel.

Points faibles

L'exposition se déroule dans une seule grande salle traversée par des cloisons sur lesquelles sont accrochées les photos , la plupart en petit format. J'aurais préféré moins de photos, mais en très grand format comme lors de l'exposition sur la France Profonde qui a eu lieu il y a quelques années à la Bibliothèque Nationale de France.

En deux mots ...

Les photos de Depardon sont d'une grande simplicité, comme son auteur, à la fois nomade dans l'âme, poète et curieux de la vie. Cette exposition n'exprime pas un moment si doux, comme son nom l'indique, mais une multitude de moments très doux.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.