Expositions

Chefs d'œuvre du Guggenheim. De Manet à Picasso, la collection Thannhauser

Quand Aix vaut largement Paris

Infos & réservation

Hôtel de Caumont - Centre d'Art
3 rue Joseph Cabassol, 13100 Aix en Provence
Tél. : 04 42 20 70 01
http://www.caumont-centredart.com/
Jusqu'au 29 septembre

Lu / Vu par

Bertrand Devevey
Publié le 17 juin . 2019

Recommandation

5,0En prioritéEn priorité

Thème

L'Hôtel de Caumont-Centre d'art présente un ensemble de chefs-d'œuvre impressionnistes, postimpressionnistes et d'avant-gardes, du début du XXe siècle, de la Fondation Solomon R. Guggenheim de New York.

Pour la première fois, près de 50 œuvres majeures, issues de la collection Thannhauser, ou liées à son histoire, sont présentées en Europe dans une exposition itinérante commencée au Guggenheim de Bilbao. De Manet à Picasso en passant par Degas, Gauguin, Cézanne, Van Gogh, Braque et Matisse, ces chefs-d'œuvre retracent plus d'un demi-siècle d'activité en faveur de l'art moderne de la part de ces marchands d'art et collectionneurs parmi les plus influents et renommés d'Europe.( Extrait, très juste, de la présentation de l'exposition sur le site du Musée).

La famille Thannhauser, galeristes et collectionneurs allemands de l'entre deux guerres, constitua cette collection exceptionnelle avec un intérêt particulier, et non exclusif, pour les artistes français de la fin du 19ème et du début du 20ème. Elle fut léguée au Musée Guggenheim de New York dont elle constitue un ensemble majeur.

Ces chefs d'œuvre du Guggenheim - comprenez de la collection Thannhauser - sont exposés pour la première fois en France.

Points forts

  • 1. Une scénographie sobre associe les œuvres à la vie de la famille Thannhauser. Elle est représentée par de grandes photos sur lesquelles les œuvres apparaissent dans leur contexte, aux murs ou aux mains des collectionneurs - quand elles furent chefs d'œuvre d'une collection privée.
  • 2. De très belles toiles, pour beaucoup iconiques - comme La femme en robe à rayure de Manet, Le Homard et le Chat de Picasso, une de ses versions du Moulin de la galette, pleine de vie, des Cezanne, Van Gogh, des douanier Rousseau, de très beaux Seurat dans lesquels le pointillisme s'épanouit progressivement...
  • Bref, un grand saut dans la création de ces années flamboyantes où couleurs, mouvements, vibrations de l'air se sont fixés sur la toile avec un bonheur inégalé !
  • 3. L'hôtel de Caumont est un bel écrin pour cette exposition. Et la ville d'Aix offre un cadre décontracté, comme l'est la visite de l'exposition, sérénité qui manque souvent cruellement aux expositions majeures de Paris !

Points faibles

  • 50 œuvres, cela peut paraitre un peu "court". Mais iconiques et symptomatiques de leur époques et des recherches de leurs auteurs, sans être nécessairement spectaculaires, ces œuvres bénéficient d'une scénographie qui les met incontestablement en majesté.

En deux mots ...

Si l'aller et retour à New York fait partie de vos habitudes, pas la peine de descendre à Aix pour voir cette exposition... Si en revanche, ce n'est pas le cas, cette exposition vaut vraiment le voyage et le séjour,  ou le détour.

Ces œuvres sont belles, magnifiquement conservées, et témoignent avec cohérence du bouillonnement artistique de la charnière des 19 et 20ème siècles. 

L'exposition à la Fondation Louis Vuitton de la collection Courtauld (voir la chronique sur le site) sur des époques semblables, mêle aussi présentation des œuvres et regards sur la vie des collectionneurs qui les ont rassemblés. Il est intéressant et pédagogique de montrer comment se sont crées ces collections exceptionnelles, et  le lien qui pouvait unir artistes, galeristes et mécènes, ce qui fut singulièrement le cas pour les Thannhauser et Pablo Picasso. Les deux expositions se conjuguent avec bonheur.

Une illustration

L'auteur

Depuis les années 1900, Heinrich Thannhauser (1859–1935) et son fils Justin (1892–1976) ont été les mécènes, les amis et les promoteurs des artistes novateurs qui, entre la fin du XIXe et la première moitié du XXe siècle, ont bouleversé le panorama artistique occidental. Galeriste à Munich, Berlin, Lucerne et Paris, ils quittent l'Allemagne sous la pression de l'idéologie nazie pour Paris puis Justin s'installe à New York au début des années 1940. Il lègue une grande partie de sa collection au Guggenheim en 1963 (D'après le dossier de presse de l'exposition).

***

Megan Fontanella est le commissaire de cette exposition. Commissaire de plusieurs expositions pour les musées Guggenheim à Berlin, Bilbao, New York et Venise, ainsi que des expositions itinérantes à travers le monde, elle est également responsable de la galerie Thannhauser du Guggenheim à New York.

***

L'Hôtel de Réauville,  dit de Caumont, est une ancien hôtel particulier d'Aix en Provence, construit dans la première moitié du 18ème siècle. Monument historique de facture très classique, il présente de beaux volumes qui se prêtent parfaitement aux expositions, faisant de ce lieux "un centre d'art" très actif dans la région. Si vous le pouvez, ne manquez pas  son restaurant plein de charme, en terrasse sur un très beau jardin, l'été.

 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.