Culture-Tops soutient nos amis les libraires

Expositions

Initiation à l’art contemporain en pleine nature

Comment s’initier à l’art contemporain au milieu des vignes ? Exposition permanente, thématiques, concerts, conférences et animations ...un lieu unique en France !
Pour y aller, depuis Aix-en-Provence (15 km), le trajet dure environ 25 minutes.

Infos & réservation

Château La Coste
2750 Route de la Cride
13610 Le Puy Ste Réparade
Tél. : 04 42 61 92 92
http://www.chateau-la-coste.com
Période estivale : 1er mars – 1er Novembre 
Tous les jours 10h00 – 19h00 Période hivernale : 2 novembre – 29 février Du lundi au vendredi 10h00 à 17h00, 
Samedi et dimanche jusqu’à 19h00
Tarifs : Tarif plein - 12 € Tarif réduit : 10 € - Enfants : gratuit

Lu / Vu par

Laurence Gueret Plard
Publié le 05 nov . 2020

Recommandation

4,0En prioritéEn priorité

Thème

Le Château La Coste est un domaine où la vigne, l’art et l’architecture s’expriment librement. Au cœur des collines du Luberon, une sélection d’artistes de renommée internationale a été conviée avec un groupe d’architectes à concevoir un projet inédit en France : créer un paysage sculpté par l’homme au sein d’un environnement viticole remarquable.

Au château La Coste, point de salle d’exposition ou d’espace clos, le spectacle commence avec une araignée géante signée Louise Bourgeois, posée sur grand plan d’eau qui prolonge le bâtiment presque monacal de l’architecte Tadao Andō.

Durant plus de 2 h ou même une journée, le visiteur emprunte un parcours subtilement rythmé par des sculptures, des installations ou de petits édifices, tous conçus dans des situations permettant de découvrir la topographie du domaine selon des points de vue généreux ouverts sur le paysage alentour.

Ici, les activités sont plurielles et le visiteur peut, quel que soit son âge, disposer d’une liberté totale pour s’approprier le parcours selon son temps et sa sensibilité. Ici, on se promène, on discute, on musarde, on rêve et on se laisse aller à la quiétude des lieux. C’est là la magie de ce domaine qui nous réconcilie avec ce que l’homme fait de meilleur !

- Le parcours. Une promenade exquise attend le visiteur et propose, un parcours organisé autour de 26 œuvres d’art installées selon un cheminement maîtrisé. Toutes les œuvres sont des prétextes à une halte, toujours la bienvenue. Des mobiles de Calder à Sophie Calle, de Ai Weiwei au temple de verre et de pierre signé Tadao Andō, le visiteur devient un « promeneur solitaire ». Le parcours chemine dans les collines, vallées et crêtes comprises, et rejoint le point de départ qui abrite le bâtiment principal dédié au hall d’accueil et à l’espace de dégustation consacré aux vins du Château la Coste.

- L’architecture. Des réalisations portées par de grandes signatures ont pris place dans le domaine : pour le visiteur, il s’agit d’une réelle opportunité qui lui permet de découvrir dans un lieu unique, des bâtiments comme celui du kiosque à musique signé Frank Gehry, le centre d’art dessiné par Jean-Michel Wilmotte, un chai par Jean nouvel, le pavillon de la photographie, creusé dans la terre, par l’architecte Renzo Piano pour ne pas heurter la vue. Dans cet environnement d’exception, le centre d’accueil et le restaurant conçus par le japonais Tadao Andō constitue le point d’orgue de la visite.

- Les expositions et ateliers réservés aux enfants. Le château Lacoste propose par ailleurs une palette d’autres activités réservées à tous les publics comme des expositions temporaires d’art contemporain, des ateliers destinés aux enfants ou des séances de dégustation autour des cépages produits par le domaine. Ici, le temps est pluriel. On prend le thé, on regarde un film de Woody Allen ou des frères Coen allongé sur l’herbe, on assiste à un concert ou à une conférence, on achète un livre.

- Le jardin potager…L’art est aussi dans le jardin potager, animé par des paons en majesté et dessiné par le paysagiste et jardinier Louis Benech ! Il est aussi dans deux pavillons de bois très simples de Jean Prouvé ou encore dans une maison royale du Vietnam du XIXe siècle.

Points forts

  • Une exposition permanente d’œuvres d’art monumentales dans un environnement naturel exceptionnel. Un parc dédié à l’art contemporain unique en France, sorte de réplique du fameux Parc Inhotim au cœur du Minas Gerais au Brésil, le plus grand musée du monde à ciel ouvert…
  • Un site réhabilité de 220 hectares, où le soleil brille 300 jours par an, créé à l’initiative d’un fou d’art contemporain et d’architecture aussi éclairé que discret, l’irlandais Patrick McKillen.
  • Une manière déconcertante et non pesante, d’initier le public non averti (adultes et enfants) à l’art contemporain et à l’art de vivre tout court.

Points faibles

Pas de points faibles.

En deux mots ...

Je suis arrivée réservée compte tenu de l’emballement général du public pour le domaine depuis son ouverture en 2017. Je suis repartie émue et remplie de plaisir, une pépite au fond de ma poche. Je recommande assurément la découverte de ce domaine privé, unique en son genre en France.

Un extrait

« L’art est tellement partout que ceux qui font le vin doivent assimiler le nom des artistes. C’est une forme d’éducation, dit-on sur place. Et puis l’art est dans le vin ». Michel Guerrin, rédacteur en chef au Monde, (Chronique de politique culturelle, mai 2017).

 « L’art et le vin se tirent l’un l’autre vers le haut. On ne fait pas du tourisme en plus, ou du vin en plus, ou de l’art en plus. C’est un projet global. Et c’est unique en France. » Mathieu Cosse, oenologue.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.