Livres/BD/Mangas

Le Projet Bleiberg, Tome 3, Le patient 302

Quand la BD aborde de front les grandes questions
De Serge Le Tendre, David Khara, Frédéric Peynet
Editions Dargaud 60 pages 12,97€

Lu / Vu par

Bertrand Devevey
Publié le 02 mar . 2019

Recommandation

5,0En prioritéEn priorité

Quand la BD aborde de front les grandes questions
Trans-humanisme, homme augmenté, sur fond de concept nazi dément, une fois encore la BD nous amène à réfléchir à l'essentiel. Un album réaliste, poignant, et esthétiquement très beau.
 

Thème

Le "projet Bleiberg" est un projet commandité en 1942 par Himmler afin de concevoir, par génie génétique, l'Übermensch, le surhomme aryen qui doit dominer le monde pour des siècles. Il reçoit pour cela l'appui du "Consortium", un conglomérat politico industriel qui vise à atteindre le même but grâce aux sciences médicales. Le projet semble échouer, seul un enfant survit aux expériences…

Dans les Etats Unis modernes, un jeune trader découvre que son père y a été mêlé quand lui sont remis, à sa mort, ses effets personnels et un mystérieux pendentif. S'engage alors une étonnante quête du passé, encadrée par une agent de la CIA et un agent du Mosad ! Dans les deux tomes précédents, Jay Corbin tente de remonter le temps et d’échapper à de mystérieux et dangereux poursuivants. Il est en fait, à son insu, la "chèvre" qui doit conduire le trio au cœur du consortium. C'est ici que ce tome 3 le retrouve.

Points forts

1- Un excellent scénario, dû au romancier David Khara, dont cette bande dessinée en trois tomes est une sorte "d'extrapolation". Une adaptation non moins excellente de Serge Le Tendre.

2- Un excellentissime dessin, réaliste, de Frédéric Peynet, alliant aquarelle et gouache. Les personnages sont particulièrement expressifs, les plans souvent originaux.

3- La mise en page très cinématographique mérite une mention particulière : elle associe plans larges et gros plan, mises en images inhabituelles, détails et couleurs subtils, pour rendre les ambiances très variées de cette série.

4 - Il n'échappera pas aux amateurs de ce type de BD que le personnage de Jay Corbin, au centre de l'aventure, compose une sorte d'anti Largo Winch - play-boy milliardaire né sous la plume de Jean Van Hamme - autre grand maitre de la bande dessinée !

5- Ce tome 3, comme les deux précédents, allie dans la narration, le passé et le présent, et conclue magnifiquement la série.

Points faibles

Le thème des laboratoires pharmaceutiques qui manipulent le monde, répond à un fantasme bien singulièrement français. Bon, nous sommes quand même dans l'univers de la fiction, alors, tout est permis. Cette ritournelle est le seul petit point faible que je vois à cette série.

En deux mots ...

Voici une remarquable mise en scène du roman éponyme de l'écrivain David Khara. Les trois tomes, dont Le Patient qui clôt la série, unissent qualité du dessin, de la couleur, des mises en situations et d'une intrigue qui évoque la question du Trans humanisme, de l'homme augmenté. Outre son fond historique assez proche de la réalité, cette aventure devrait vous laisser une impression forte tant la mise en image apporte une dimension esthétique, réaliste et poignante à l'histoire.

A ceux que la découverte tenterait, il fait peu de doute que la lecture de cette trilogie donne envie de découvrir les œuvres de ses co-auteurs : Khara pour ses romans, Le Tendre pour ses scénarii, Peynet pour ses dessins !

Une illustration

L'auteur

David S. Khara est un écrivain français. Journaliste et publicitaire avant de devenir écrivain, il se définit comme un auteur de Thrillers. Le projet Bleiberg, écrit en 2010, est le succès qui lui apporte la notoriété. Il est réédité en J'ai lu Poche en 2017. En 2014, il intègre  la Ligue de l'imaginaire, un collectif d'écrivains qui compte notamment Bernard Werber, Maxime Chattam ou encore Franck Thilliez … tous trois chroniqués récemment sur Culture-Tops !

Serge le Tendre est un scénariste de bande dessinée particulièrement actif et apprécié. Il est notamment le scénariste de La quête de l’oiseau du temps, histoire d'héroïque fantaisie à très grand succès (années 1983 à 2017). Il a reçu plusieurs prix, notamment à Angoulême.

Frédéric Peynet est dessinateur de bandes dessinées. Entre autres créations, il a mis en images un autre roman de David Khara, Les vestiges de l'aube.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.