Ahmed Sylla "Avec un grand A"

De
Ahmed Sylla, Sasha Judaszko et Edouard Pluvieux
Mise en scène
Caroline Duffau
Recommandation

Ahmed Sylla c’est surtout la garantie d’une soirée très réussie !  

Notre recommandation
4/5

Infos & réservation

Petit Palais des Glaces
37 rue du faubourg du Temple
75010
Paris
01 48 03 11 36
Jusqu'au 3 janvier 2015: Du mardi au samedi à 20h
Lu / Vu par Culture-Tops

Points forts

- Un jeu de scène excellent, porté par une gestuelle délirante qui lui permet de faire vivre à merveille sa galerie de personnages ;

-  Ses personnages justement, sont incarnés avec justesse grâce à ses accents hilarants et son texte de qualité ;

-  Ahmed Sylla entretient un rapport complice avec son public, un régal ;

- Il sait aussi bien aborder des thèmes glissants d’actualité, comme la GPA, que toucher le spectateur, lorsqu’il évoque avec tendresse son grand père.

Quelques réserves

- On n’échappe pas aux thèmes classiques des premiers One Man Shows, sur les origines et le parcours . Mais, au moins, ici, ils sont bien traités ;

-  Un sketch un poil excluant sur le foot, qui peut perdre quelques néophytes en cours.

Encore un mot...

Un artiste complet qui maintient un excellent rythme tout au long de son spectacle. Un vrai talent qu’on aimerait même voir prendre d’avantage de risques dans le choix de ses thèmes. 

Ne vous méprenez pas, Ahmed Sylla c’est surtout la garantie d’une soirée très réussie !  

L'auteur

Ce jeune humoriste nantais, de 24 ans, à qui la comédie est rapidement apparue comme une évidence, possède déjà une belle expérience. Il présente son deuxième spectacle et a interprété, entre 2011 et 2012, quarante sketchs au cours de l’émission "On n’demande qu’à en rire" : un total lui octroyant le statut de pensionnaire de ce show, véritable vivier de talents.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Toujours à l'affiche

Seul en scène
L’oral et hardi
De
Jean-Pierre Verheggen et Jacques Bonnaffé