Culture-Tops soutient nos amis les libraires

Thêatre-Spectacles

Fables

Et La Fontaine, dans tout cela ?
De La Compagnie Tàbola Rassa
d’après 15 fables de la Fontaine.
Mise en scène : Olivier Benoît
Avec Olivier Benoit et Alexandre Jean

Infos & réservation

Théâtre de Belleville
94 rue du Faubourg du Temple
75011 Paris
Tél. : 0148067234
Représentation les Samedi à 17h et dimanche à 15h.
Publié le 30 oct . 2015

Recommandation

1,0A la rigueurA la rigueur

Thème

Une mise en scène, en paroles et en musique, de fables de la Fontaine, ou plutôt d’éléments forts de quinze d’entre elles, comme le Loup et l’agneau, le Chêne et le Roseau, mais avec également d’autres textes plus rares. 

Le moins qu'on puisse dire, c'est que le décor est très sobre (un fauteuil), et  animé de débris en tout genres. Un journal qui vole, un carton qui tombe ou encore des sacs en plastique tourbillonnant accompagnent la performance des deux comédiens, pour faire surgir dans cette ambiance folle, toute une galerie cocasse et étonnante où chaque personnage cache un animal et chaque animal… un homme. 

Points forts

- Une adaptation déjantée.

- Les deux comédiens, volontaires, souriants, démonstratifs et agiles  tentent, avec un certain talent personnel, de « faire » le spectacle et de nous faire ainsi reconnaître, ou découvrir, les morales des fables « présentées ». 

Points faibles

Le problème, c'est que les fables de La Fontaine semblent un peu perdues dans ce fatras. Certains thèmes sont peu compréhensibles. Qu'a-t-on  voulu mettre en exergue ? Une mise en scène populaire des célèbres fables ou le talent comique des deux comédiens ? Difficile de trancher, mais les fables sont quand même un peu oubliées dans tout cela, ou leur présentation assez hermétique.

En deux mots ...

On pouvait s’attendre à une présentation « heureuse », moderne et pédagogique des fables de la Fontaine. Il n’en est rien. Le parti pris créatif de la mise en scène n’apporte pas vraiment de surprise, sauf peut-être un aspect volontairement « crade ». Mais pourquoi ce choix, ou cette complaisance ? 

J’aurais aimé recommander un tel spectacle à des enfants et faire ainsi du prosélytisme pour ces fables « immortelles ». Hélas, non ! Dommage. 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.