Thêatre-Spectacles

Fission

Fission nucléaire, frissons et interrogations
De Jacques Treiner et Olivier Treiner
Mise en scène : Vincent Debost
Avec Romain Berger, Benoit Di Marco, Christian François, Alexandre Lachaux, Stéphane Lara, Marie-Paule Sirvent

Infos & réservation

Théâtre La Reine Blanche
2 bis, passage Ruelle
75018 Paris
Tél. : 01 40 05 06 96
http://www.reineblanche.com
Jusqu'au 22 juin: Les mercredis et vendredis à 21h, les dimanches à 17h
Publié le 08 juin . 2016

Recommandation

3,0BonBon

Thème

Un éminent physicien allemand vient tout juste de mourir et se présente à nous comme le dernier témoin du Club de l’Uranium, de Hitler. On assiste à sa version de l’histoire nucléaire du XXème siècle, profondément bouleversée par le largage de la bombe A sur Hiroshima.

C’est un double échec pour les scientifiques allemands alors que l’Allemagne est en train de perdre la guerre. Se pose pour eux la question de leur lien avec Hitler et de leur responsabilité morale face à la conception d’une arme fatale.

Points forts

1. Les Treiner ont réussi le dur challenge d’écrire une pièce de théâtre intrigante sur la fission nucléaire et l’invention de la bombe A. De la fission à la fiction, on n’échappe pas à quelques frissons et nécessairement à beaucoup de réflexion. On se demande quelle est la responsabilité du scientifique, et plus généralement du citoyen, face à des choix politiques. Quel point de vue un scientifique a-t-il sur les enjeux philosophiques et politiques d’une invention comme la bombe A ? Peut-on refuser d’obéir à une dictature?

2. Avec une mise en scène minimaliste, des personnages vêtus de noir et très peu de décor, on va à l’essentiel. C’est la dimension psychologique des scientifiques allemands sous le régime nazi qui est mise en valeur. La mise en scène est à mon goût d’une froideur glaciale et parfois morbide. Il ne faut pas se leurrer, c’est une pièce sombre. Quant aux acteurs, ils se concentrent sur les mots, les sentiments et les angoisses qu’ils partagent.

3. Les Treiner ont su rendre cette pièce accessible à un public non initié malgré son sujet technique et complexe. On sort de ce moment avec l’envie d’en connaître davantage sur cette partie de l’histoire, sur ces figures scientifiques et leurs conflits idéologiques.

Points faibles

1. Le jeu des acteurs est bon mais certains d’entre eux mériteraient de s’approprier davantage leur personnage et leur texte.

2. Petite mise en garde pour les non scientifiques, notamment : il est parfois difficile de suivre pleinement l’enchainement des scènes. On peut se perdre entre les personnages et les évènements.

En deux mots ...

Cette pièce part de faits réels pour nous amener vers une réflexion sur la place de la science dans l’histoire de l’humanité. De la fission à la fiction, on passe par quelques frissons et beaucoup d’interrogations. Outre la question de  la responsabilité morale et historique des scientifiques, se pose aussi celle de l’engagement personnel face à un régime totalitaire : partir ou rester.

L'auteur

Jacques et Olivier Treiner, père et fils, ont écrit et produit ensemble cette pièce, "Fission". Jacques Treiner est physicien théoricien, anciennement Professeur à l’Université Pierre et Marie Curie. Son fils, Olivier Treiner, est réalisateur. Lors de la 37ème cérémonie des Oscars, il a obtenu le César du meilleur court-métragepour son film, L'Accordeur.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.