Thêatre-Spectacles

La Vraie Vie

Intéressant mais Fabrice Roger-Lacan peut mieux faire
De Fabrice Roger-Lacan
Mise en scène : Bernard Murat
Avec Guillaume de Tonquédec, Léa Drucker, Bernard Murat, Anne Benoît, Alka Balbir

Infos & réservation

Théâtre Edouard VII
10 Square Edouard VII
75009 Paris
Tél. : 01 47 42 59 92
http://www.theatreedouard7.com
Du mardi au samedi à 21h; samedi à 17h et dimanche à 15h30
Publié le 23 oct . 2017

Recommandation

3,0BonBon

Thème

Pierre s’apprête à recevoir un ancien professeur, revu par hasard, qui a beaucoup compté pour lui. Pour se donner meilleure figure, il fait le tri dans sa bibliothèque en éliminant tous les livres faciles. Loin de ces préoccupations, Florence, son épouse, ressasse son désir de maternité. Débarque alors la mère de Pierre, complètement mutique mais bien décidée à livrer un secret. Les conditions pour accueillir un hôte éminent ne semblent pas réunies...

Points forts

1) Sommes-nous vraiment ce que nous prétendons paraître ? Ne prenons-nous pas les autres pour des êtres différents de leur véritable nature ? Et si une vérité n’était qu’un mensonge répété par tous ? Et si nos vies n’étaient au final que de sombres vaudevilles… L’argument choisi par Fabrice Roger-Lacan n’est pas neuf mais il a le mérite d’être passionnant. Porté sur le théâtre où mensonge et vérité sont par nature entremêlés, il prend sa pleine mesure.

2) À la barre, Bernard Murat, dont la mise en scène donne de la cohérence à l’ensemble et du coup amortit les faiblesses de la pièce.

3) Il a choisi cinq merveilleux comédiens, dont lui-même pour le rôle du respecté professeur. Ils sont tous très justes, à commencer par Anne Benoît, pourtant peu coutumière de ce répertoire. Même Alka Balbir, dans un rôle particulièrement ingrat, est très bien. Passer la soirée avec cette troupe est un vrai plaisir.

Points faibles

Fabrice Roger-Lacan semble avoir puisé chacun de ses cinq personnages dans des univers théâtraux très (trop ?) différents: Tchekhov, Barillet et Grédy, Ibsen, Bertrand Blier, Feydeau. L’entreprise est audacieuse, mais le résultat paraît hybride et déconcerte. Peut-être eût-il fallu une véritable intrigue pour apporter de l’homogénéité à cet ensemble disparate.

En deux mots ...

Une tentative intéressante d’un auteur habituellement mieux inspiré.

On retiendra surtout le charme irrésistible des acteurs.

Un extrait

Florence (Léa Drucker) : « Je suis psychothérapeute, j’aide les autres à patauger. »

L'auteur

Fabrice Roger-Lacan est dramaturge et scénariste. Pour le théâtre, il est l’auteur de « Cravate club » avec Edouard Baer et Charles Berling, « Chien-Chien » pour Alice Taglioni et Elodie Navarre, ou « La Porte à côté » montée déjà par Bernard Murat à Edouard VII, avec Emmanuelle Devos et Edouard Baer.

Au cinéma, il  a écrit une quinzaine de films dont « L’Un dans l’autre » de Bruno Chiche, sorti récemment, avec Stéphane de Groodt et Louise Bourgoin.

Commentaires

MALLET
Le 13 nov. 2017
à 11h55

Une belle affiche..de bons comédiens..Un très beau théâtre..
Tout était réuni pour passer un bon moment.
Et bien...non...
-Pièce "très decousue"..Pas de fil conducteur..
-On devine "les messages" à passer...mais il faut "les chercher" et est-on certains de les avoir trouvés ,,
-Prof que l'on a mis sur un piédestal..
-Egoisme d'étudiant..
-Mal d'enfant..
-Erreur sur la personne..

A quoi servait ce "monologue" sur "les gènes". ??

En un mot ...on regrette d'avoir payé ...cher...

Didier S
Le 06 déc. 2017
à 18h27

Comment B. MURAT a-t-il pu embarquer Drucker, De Tonquédec et consorts... ainsi que lui-même dans une telle galère ??? Texte verbeux, ininterprétable, sans fil conducteur, même les comédiens n'y croient plus... Une seule chose positive, cela ne dure que 1H20... Mais cela fait cher de la minute (1€/mn). Amis comédiens, ne vous leurrez pas, les applaudissements sont dus à la grande politesse des spectateurs. Allez, je vous aime bien et ne vous blackliste pas pour ce navet, mais ne recommencez pas !!!

Alain H
Le 02 jan. 2018
à 15h24

De bons acteurs certes mais une pièce de théâtre a vite oublier ...

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.