Thêatre-Spectacles

Le jeu de la vérité

A pris, artificiellement, un coup de vieux
De Philippe Lellouche
Durée : 1 heure 30
Mise en scène : Marion Sarraut
Avec David Brécourt, Vincent Lagaf', Mélanie Page et Christian Vadim

Infos & réservation

Théâtre du Gymnase Marie Bell
38 Boulevard de Bonne Nouvelle
75010 Paris
Tél. : 01 42 46 79 79
http://www.theatredugymnase.paris
ATTENTION: dernière, le 27 avril 2019.

Lu / Vu par

Anne-Marie Joire-Noulens
Publié le 24 avr . 2019

Recommandation

3,0BonBon

Thème

Trois quinquas, amis d'enfance, se retrouvent régulièrement au cours de dîners et un soir, celui qui les reçoit leur fait une surprise : leur amie d'enfance également, la "bombe" du lycée qui faisait battre leurs coeurs d'ados, vient les rejoindre. Une surprise de taille les attend.

Points forts

- On retrouve avec plaisir les comédiens de la première heure dans une pièce dont le sujet est fort et le thème original, Philippe Lellouche excelle dans ce genre de scenario
- les remplaçants de Vanessa Demouy et de Philippe Lellouche ne déméritent pas, Mélanie Page est toute "mignonne" et enjouée.
- la pièce est bien rôdée, les répliques amusantes fusent à bon escient, le timing est respecté
- la spécialité de Ph. Lellouche est de faire jouer sa même bande de copains dont il connait tous les ressorts et l'ensemble procure une impression de confort

Points faibles

- Problème: les quadras de la création de la pièce sont devenus des quinquas et leurs plaisanteries d'ados attardés et nombrilistes passent moins bien. Avec 10 ans de plus, en règle générale, les préoccupations quotidiennes évoluent et deviennent plus sérieuses, ce qui ne semble pas être le cas pour ces trois-là
- si David Brécourt est toujours impeccable, Christian Vadim surjoue; il en rajoute dans ses mimiques de galopin de service, ce qui gâte quelque peu son jeu et lui enlève de la crédibilité. Quant à Vincent Lagaf', il a du mal à se défaire de son style G.O. du club Med

En deux mots ...

Ce spectacle que j'avais vu lors de sa création il y a une dizaine d'années, m'avait enchanté, autant par la nouveauté du sujet et les thèmes abordés que par le jeu excellent des acteurs. Aujourd'hui, je reste un peu sur ma faim. Pourtant la pièce a été remise au goût du jour, on y mentionne E. Macron et Line Renaud, très drôlement d'ailleurs. 
On passe un moment très agréable mais l'ensemble est bien léger.
 

L'auteur

Après des études de journalisme, Philippe Lellouche (né en mars 1966 en Israël) a commencé sa carrière en tant qu'animateur à France Inter puis a tourné dans un certain nombre de films,  produits par Luc Besson ou par son frère Gilles Lellouche. Il réalise en 2011 "Nos plus belles vacances", puis se lance dans l'écriture et la mise en scène de pièces de théâtre et c'est le succès immédiat. "Le jeu de la vérité 1 (2007) et 2", "Boire, fumer et conduire vite" et "L'Appel de Londres" sont joués à guichets fermés. Sa dernière pièce créée cet hiver, "Le temps qui reste", de la même veine que les précédentes, rencontre un succès mérité.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.