Thêatre-Spectacles

Le Pain de ménage et le plaisir de rompre

De Jules Renard
Décors: Caroline Mexme
Mise en scène : Pierre Laville
Avec Béatrice Agenin et Laurent d'Olce

Infos & réservation

Théâtre Daunou
7, rue Daunou
75002 Paris
Tél. : 01 42 61 69 14
http://www.theatre-daunou.com
Du mardi au samedi, à 19h; Le dimanche, à 17h30
Publié le 28 nov . 2014

Recommandation

3,0BonBon

Thème

"Le Pain de ménage" met en présence un couple dans une maison à la campagne. Lui est marié depuis douze ans et a un enfant. Elle, mariée de son côté, veut jouer les confidentes. Un jeu de séduction s'installe entre les personnages... 

La pièce est suivie d'une autre, "Le Plaisir de rompre" (1897). Le même couple d'acteurs joue une scène de rupture. L'homme qui va se marier avec une jeune fille fortunée qu'il n'aime pas, fait ses adieux à sa maîtresse qu'il aime encore...
 

Points forts

- Le texte de Jules Renard (1864-1910) est d'une grande subtilité et d'une piquante ironie. Son sens de la réplique fait mouche.

"Le Pain de ménage" (1898) a connu un grand succès. On dit que Jules Renard avait une grande admiration pour l'épouse d'Edmond Rostand, ce qui lui aurait inspiré le sujet de la pièce dans laquelle Pierre "flirte" avec Marthe...

"Le Plaisir de  rompre" serait aussi une pièce à référence autobiographique. Elle évoquerait, au moment de son mariage, la rupture de Jules Renard avec une comédienne, après une liaison de plusieurs années.

- Les comédiens, Béatrice Agenin et Laurent d'Olce, sont excellents. Ils réussissent à rendre très actuel un texte qui a plus de cent ans, dans une mise en scène de Pierre Laville à la fois moderne et classique.

Points faibles

- Le décor est d'une sobriété dont l'austérité n'apporte rien à la pièce, si ce n'est de la rendre intemporelle...

- Le couple de comédiens qui jouent, chacun, particulièrement bien, est mal assorti. L'homme parait trop moderne par rapport à la femme dont le jeu est plus classique.

- Enfin, cet excellent théâtre aurait besoin d'un petit coup de rajeunissement...

En deux mots ...

Jules Renard est, avec Sacha Guitry, l'un des maîtres incontestés de l'humour et de l'esprit français. Ses mots et son ironie suscitent un plaisir toujours renouvelé.

Une phrase

Au choix:

- "Je suis une honnête femme, jusqu'à présent, et pourtant je serais désolée de ne jamais tromper mon mari... Il faut craindre l'accident..."   

- Ou: "Je suis las de ne pouvoir qu'aimer, j'ai besoin d'adorer".
 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.