Thêatre-Spectacles

Les folies Vaudeville, en attendant Feydeau

De Jean Marboeuf
Mise en scène : Jean Marboeuf
Avec Patrick Préjean, Pierre Aussedat, Jean François Gallote, Julie Marboeuf et Eric Mariotto

Infos & réservation

Théâtre La Bruyère
5 rue La Bruyère
75009 Paris
Tél. : 01 48 74 76 99
ATTENTION : DERNIERE REPRESENTATION, le 17 mai
Publié le 06 mai . 2014

Recommandation

3,0BonBon

Thème

Petit préalable, ce  résumé : Un « Vaudeville » est une petite comédie légère, entremêlée de ballets et de chansons sur un air populaire, sans prétentions psychologiques ni morales, fondée sur un comique de situations, d'intrigues et de quiproquos. Cf  définition de Wikipédia

Le thème de la pièce : à l'asile où se trouve Feydeau à la fin de sa vie, une confrontation entre le grand auteur de vaudevilles, un directeur de théâtre et Paul Deschanel, Président de la République curieusement tombé d'un train dans des circonstances étonnantes. Complètent le tableau un poilu infirmier (Eric Mariotto) et une goulue coquine et délurée (Julie Marboeuf)

Points forts

- Le rythme : tout est présenté sous forme de tableaux, assez distincts les uns des autres.

L'histoire est prétexte à la présentation d' extraits de pièces de Feydeau :« Mais n’te promène donc pas toute nue », « On va faire la cocotte ».

- Une bonne "utilisation" de l'histoire de notre pays depuis la fin du 19° siècle. Particulièrement amusante, la séquence où  Patrick Préjean (Feydeau)  et Pierre Aussedat (Deschanel) se mettent à « rapper », danser, comme des jeunes de cité.

-  Patrick Préjean est très bon, époustouflant de réalisme et de sincérité. Il est parfait en Georges Feydeau. Pierre Aussedat  interprète avec beaucoup de justesse le personnage de Deschanel.

Points faibles

- Le mélange des genres : user d’un langage « parlé », « quotidien », lorsque les personnages parlent entre eux dans l’asile, OK sur le principe…mais trop de légèreté dans les répliques, pour ne pas dire, parfois, de grossièreté, ça ne passe pas toujours très bien. 

 - Certaines situations, un peu « pouet-pouet », sont de mauvais goût et frise le ridicule.

 - La pièce a du rythme mais certains silences, trop longs, censés être « drôles », font retomber les répliques des comédiens.

En deux mots ...

Si vous voulez retourner dans une époque  où la passion, le sexe, la légèreté, et une certaine  folie tenaient une bonne place, pour certains, cette pièce est pour vous !

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.