EN MAI, DEUX CHRONIQUES PAR SEMAINE SUR NAPOLÉON... EN PLUS DE TOUTES NOS CHRONIQUES HABITUELLES

Cinéma/Séries TV

EN THÉRAPIE

Dans les méandres de la psyché
De Olivier Nakache et Eric Tolédano
Sur ARTE.TV puis sur ARTE - Série Française de 35 x 25’
Avec Frédéric Pierrot, Mélanie Thierry, Reda Kateb, Carole Bouquet, Clémence Poésy, Pio Marmaï, Céleste Brunnquell…

Infos & réservation

Lu / Vu par

Claude Carrière
Publié le 18 fév . 2021

Recommandation

3,0ExcellentExcellent

Thème

Qui ne s’est jamais questionné sur ce qui passait en poussant la porte d’un cabinet de thérapeute (psychanalyste/ psychothérapeute) ? De quel mystère celui-ci est-il empreint ? C’est dans ce monde du silence, qu’En thérapie vous fait pénétrer. Le cadre est celui du cabinet parisien du Dr Dayan où nous allons suivre ce tête à tête si particulier entre thérapeute et patients, entre écoute et parole, qui ne ressemble à aucun autre et où la Parole devient Action. Cette parole va nous entraîner dans un véritable labyrinthe. D’ailleurs, quel magnifique clin d’œil dont on aurait tort de se priver (On est en analyse) : la première patiente s’appelle Ariane ! Empruntons donc avec elle le premier passage de ce labyrinthe avant de croiser les quatre autres patients pour traverser les dédales de souvenirs enfouis, de secrets de famille et de blessures narcissiques. Fiction oblige, nous irons même au-delà puisque nous pourrons assister aussi au cheminement du psychanalyste lui-même avec son analyste - contrôle (C.Bouquet).

Points forts

Quelques adjectifs pour définir cette fiction : subtile, élégante, dépouillée et sobre.

Sublime acteur principal : Frédéric Pierrot dont le charisme est tel qu’il vous prend dans sa toile (ce qui fut d’ailleurs dit par un de ses patients) ; il est remarquablement accompagné par, entre autres, Mélanie Thierry, Reda Kateb et Céleste Brunnquell.

La puissance de l’écriture faite au cordeau se ressent tout au long de la série prenant le spectateur en captivité. (A noter que les scénaristes ont été eux-mêmes supervisés par un psychanalyste).

Idée forte : avoir inscrit cette série dans le contexte du traumatisme collectif que furent les attentats terroristes survenus à Paris en novembre 2015 (Bataclan, Saint Denis) ; toute la thérapie se passe dans cette période, ce qui rend d’autant plus prégnante l’entrée  En Thérapie  car il y a un renvoi, comme en miroir, chez chaque Français, de la fragilité dans laquelle il a pu se trouver lors de ces évènements. Mélanie Thierry et Reda Kateb, au premier plan de ces attentats dans la fiction, « transpirent » ce traumatisme.

Points faibles

Pour les besoins de la fiction, certains traits ont été exagérés voire caricaturés et s’éloignent de la réalité d’une Analyse (pression qui peut aller jusqu’à l’agression verbale quasi systématique des analysés envers leur thérapeute, interventionnisme accru du Dr Dayan...) : les limites du cadre de l’analyse thérapeutique sont à plusieurs reprises franchies. Dernier point, celui de la vulnérabilité du thérapeute, qui si elle le rend humain reste étonnante de la part d’un professionnel aguerri même s’il est important de préciser que dans le scénario ici développé, le Dr Dayan a été lui-même confronté aux attentats puisque son cabinet est dans le quartier.

En deux mots ...

Depuis sa sortie, la série ne cesse d’attirer, d’abord sur Arte.TV puis sur Arte; cela répondrait-il à une demande sociétale concernant l’humain et ses mystères dans ses entrailles les plus profondes ? Toujours est-il que le phénomène En thérapie est universel. Créé par Hagai Levi en 2005 en Israël sous le titre de BeTipul (« en thérapie » en hébreu) le concept n’a pas fini de résonner, car plusieurs versions ont essaimé le monde dont les USA ( In treatment  rediffusé en ce moment sur OCS), l’Amérique du Sud, le Japon…  En thérapie en est la 17ème version !

Cette série française, écrite par David Elkaïm et Vincent Poymiro, fut réalisée par Olivier Nakache et Eric Tolédano. Co-créée par ces derniers ainsi que par Yaël Fogiel et Laetitia Gonzales, après la signature de 7 épisodes, la « bande » s’agrandit avec d’autres cinéastes impliqués dans l’aventure : Pierre Salvadori, Nicolas Pariser et Mathieu Vadepied.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.