Cinéma/Séries TV

THE GOOD FIGHT

Un cabinet d'avocats est une véritable “ruche”...
De Robert et Michelle King
PRIME VIDEO, Série américaine, 3 Saisons : 2017-2018-2019 (10/13/10 épisodes de 43’)
Avec Christine Baranski-Delroy Lindo-Cush Jumbo-Rose Leslie- Sarah Steele …

Infos & réservation

Lu / Vu par

Claude Carrière
Publié le 03 juin . 2020

Recommandation

4,0ExcellentExcellent

Thème

Cette série suit l’actualité et la vie d’un cabinet d’avocats à Chicago.

Suite et spin off de The Good Wife, on retrouve dans The Good Fight Diane Lockhart l’un des personnages de The Good Wife, qui dans cette série dirigeait son propre cabinet d’avocats. Suite à des difficultés professionnelles, elle a dû quitter ce dernier pour en intégrer un nouveau.

La particularité de ce nouveau cabinet est qu’il a été créé et qu’il est dirigé par des Afro-américains. 

Sa spécialité : les problèmes de société (fake news-me too-nazis…) 

Quant à Diane, fervente démocrate, elle est amenée à s’attaquer personnellement à Donald Trump et à sa politique.

Points forts

-Excellente série d’avocats, comme les américains savent les traiter ( Damages, Goliath - Better call Saul...) et comme la regrettée série française Avocats et Associés.

-Le système judiciaire américain, très différent du nôtre, étant d’une richesse dramaturgique  exceptionnelle, la série offre un panel de situations extrêmement diverses à chaque fois portées par des acteurs convaincants, aussi bien dans les rôles principaux que pour les rôles secondaires

- La série s’attaque directement à Donald Trump cité nommément avec des extraits réels de ses interventions et des caricatures.

- Originalité, la série est ponctuée à chaque épisode de petites vignettes sous forme de cartoon explicatives et ironiques.

Points faibles

-Irrégularité de l’intérêt des épisodes : certaines situations et certains personnages sont tellement outranciers qu’elles ne captent plus le spectateur et rendent ces épisodes décevants.

En deux mots ...

Un cabinet d’avocats, c’est une véritable ruche où l’on voit s’agiter les reines (les associés), les ouvrières (les juniors), les bourdons… Dans cet open space, où les bureaux  ressemblent à des alvéoles, tous s’agitent à qui mieux mieux. Même l’enfumage y est présent sous la forme d’un frelon, nommé Mr Blum, avocat complètement hors cadre, déjanté, excessif qui sèmera la perturbation dans la ruche.

Le cabinet « Boseman et Lockhart » spécialisé dans les problèmes de société aura non seulement à traiter des sujets extérieurs (censure sur internet, abus de position dominante…) mais aussi de leurs propres affaires (harcèlement sexuel du temps de l’un des fondateurs du cabinet, ou fait plus actuel celui du racisme vécu par les salariés afro-américains de l’entreprise).

Le réalisateur

Robert et Michelle King.

Le tournage de la saison 4 interrompu par la pandémie devrait reprendre et la série disponible en 2021.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.