Expositions

Caravage à Rome

L'enfant terrible de la Renaissance Italienne

Infos & réservation

Musée Jacquemart-André
158, boulevard Haussmann
75008 Paris
Tél. : 145621159
http://www.musee-jacquemart-andre.com
Jusqu'au 28 janvier 2019: Tlj de 10h à 18h; Nocturne le lundi jusqu'à 20h30

Lu / Vu par

Pascal Duthuit
Publié le 04 oct . 2018

Recommandation

5,0En prioritéEn priorité

Thème

Le Musée Jacquemart-André consacre une exposition majeure à Caravage (1571-1610 ), figure emblématique de la peinture du XVIIe siècle.

Dix chefs-d'oeuvre de sa période romaine, dont 7 jamais présentés en France, sont exposés en regard avec des tableaux de contemporains qui furent amis ou rivaux de Caravage.

Points forts

1- Une exposition consacrée à Caravage à Paris est un événement rare à ne pas manquer ! Première exposition en France depuis 1965, le musée a réussi l'exploit de réunir 10 tableaux majeurs sur une oeuvre globale de seulement 50 à 56 toiles, suivant une stricte attribution.

2- Le Musée Jacquemart-André a choisi de présenter la période de ses 16 années à Rome durant lesquelles Caravage va développer son style pictural le plus fort avec ses œuvres en clair-obscur d'un réalisme saisissant et d'une humanité touchante.

3- Le dialogue entre les toiles de Caravage et celles de ses contemporains est un des points forts de cette exposition, avec des œuvres de Giovanni Baglione, Bartolomeo Manfredi, Orazio Gentileschi et de l'espagnol José de Ribera. Dans toutes ces confrontations passionnantes de toiles de maîtres, Caravage nous apporte un niveau d'intensité réaliste inégalée, que le chef d'oeuvre " Judith décapitant Holopherne " nous démontre d'une manière incontestable, dans la première section intitulée " Le Théâtre des têtes coupées ", face aux versions de ses amis ou rivaux.

4- Les sections suivantes vont continuer à mettre en miroir, à travers différents thèmes - Musique et nature morte, le modèle vivant, la méditation, la passion du Christ- la compétition féroce et sans merci qui se joue alors à Rome, capitale artistique au début du XVIIe siècle.

5- A partir de cette période romaine, l'oeuvre de Caravage ne va plus se contenter de correspondre aux critères de commandes ecclésiastiques mais va gagner en autonomie et en dramaturgie, en répondant à des commandes de Collectionneurs. La place du spectateur change alors: le tableau nie la présence du regardant et, par là, attire notre curiosité et notre saisissement. "Le Souper à Emmaüs ", Saint François en méditation"et " Saint Jérôme écrivant" sont de parfaites illustrations de cette intensité de l'"absorbement", propre aux tableaux de Caravage, sentiment accentué par la technique du clair-obscur.

6- Pour la première fois, nous avons la chance de pouvoir admirer et comparer deux versions de la " Madeleine en extase ", celle dite "Klain", attribuée de longue date à Caravage, et une autre version, également de la main de l'artiste, découverte en 2015 et encore jamais exposée en Europe.
Les experts vont, une fois encore, pouvoir s'interroger sur la possibilité que Caravage ait répliqué parfois quelques unes de ses compositions. Je vous invite à vous faire votre propre opinion...
 
7- Peu connu et oublié jusqu'au début du XXe siècle, Caravage est un peintre hors du commun, malheureusement les rivalités et les tensions entre artistes vont mettre fin trop vite à sa carrière romaine par une dernière rixe durant laquelle il tua son rival Ranuccio Tomassoni, en 1606. Contraint à l'exil, il implorera le pardon du Pape jusqu'à sa mort, en 1610; il a alors tout juste 38 ans.

Points faibles

Je n'en vois pas, tellement l'exposition est une prouesse technique et financière. La sélection du Musée Jacquemart-André est de grande qualité.

Pourtant il est probable que l'unanimité des attributions des tableaux de Caravage, souvent difficile voir impossible, alimentera des controverses sur certaines toiles qui peuvent être considérées par certains experts comme des copies. 

En deux mots ...

Pas une seule exposition de Caravage à Paris depuis 1965: ce vide est enfin comblé d'une manière magistrale par cette exposition  qui a, en plus, le mérite de nous démontrer le rôle de Caravage et son influence majeure sur ses contemporains.

Commentaires

Clemares
Le 12 nov. 2018
à 17h01

Même si les œuvres sont incontestablement interessantes mais le lieu reste inadapté...étriqué, petit et chargé, et avec un éclairage à améliorer...
Une curation discutable aussi et des choix de "motifs" au murs, encore plus...
Il a vraiment fallu que je sois motivée et concentrée sur les seuls tableaux pour ne pas partir en courant si je me laissais envahir par l'ambiance générale et le surplus d'amateurs...
Et, mes oreilles trainant, je n’étais pas la seule...

Antoine Barnaud
Le 06 déc. 2018
à 17h56

Quelle erreur que d'avoir présenté ces chefs-d'œuvre dans un espace sans recul avec une foule compacte, on craint même pour l'integrité des tableaux, on ne peut rester longtemps à lire les commentaires souvent comme toujours minuscules...plusieurs personnes ce 6 décembre vers 15h ont été pris de malaises et contraintes de sortir...pour finir le livre d'or est numérique et donc prens un temps fou pour écrire quelques mots...et personne, faute de temps, ne peut consulter les avis précédents....bien dommage tout cela.

Eric lambrecht
Le 07 déc. 2018
à 17h41

Cette exposition est une véritable déception ,très mal organisée exiguïté des lieux où sont exposées les oeuvres avec un contingent de visiteurs beaucoup trop nombreux,une dizaine de toiles seulement assez mal éclairées ,j'imagine que seul l'organisateur y trouvera son compte ...financier

mariefrance.coquillay@wanadoo.fr
Le 10 jan. 2019
à 18h10

tout à fait d'accord avec les les 3 critiques de décembre et novembre;
impossible d'admirer les tableaux,de lire les commentaires.
décevant au possible. Une heure d'attente. Aucun recule pour voir les tableaux, un petit bout par là, mauvais éclairage, c'est honteux d'oser présenter une telle exposition , le musée est grand, pourquoi ne pas exposer ces œuvres dans des conditions acceptables.
Le livre que je voulais acheter n'existait plus en Français.
l'organisateur se moque de nous qui payons!!
Véritable arnaque.
n'y allez plus sauf si vous aimez vous faire plumer.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.