Expositions

L'Art et l'Enfant

L'art, témoin privilégié de la vie et de l'Histoire

Infos & réservation

Musée Marmottan
2 rue Louis Boilly
75016 Paris
Tél. : 01 44 96 50 46
Jusqu'au 3 juillet
Publié le 26 avr . 2016

Recommandation

4,0ExcellentExcellent

Thème

L'enfant a toujours eu une place de choix au Musée Marmottan grâce à de nombreux dons et legs au fil du temps. En remerciement à ces donateurs, le Musée consacre une exposition à la représentation de l'enfant dans l'art, du Moyen-Âge au XXème siècle. 76 oeuvres sont présentées, certaines pour la première fois exposées.

Points forts

Le parcours thématique est très bien organisé tant par la chronologie des oeuvres que par la diversité des situations évoquées autour de l'évolution de la place de l'enfant dans la société:

-  L'exposition commence par l'évocation de l'Enfant-Dieu, illusté ici par un groupe statuaire en marbre du XIVème siècle, "la présentation au temple." Il faut savoir qu'au Moyen-Âge l'enfant n'avait pas de véritable statut dans la société, ceci étant dû en particulier à la mortalité infantile très importante. 

- Puis apparaît "l'enfant-roi" avec les portraits dynastiques de jeunes souverains.  On remarque en particulier un très beaux portrait du jeune Louis XIII, de Franz Pourbus le Jeune, et un de Louis XIV offrant sa couronne à Dieu, de  Philippe de Champaigne.

-  Au XVIIIème,  ce sont la noblesse et la bourgeoisie qui mettent en scène leurs enfants dans des scènes plus intimes, familiales ou pédagogiques. Sont évoqués le sentiment maternel, l'éducation ou encore le jeu. On retrouve avec bonheur, entre autres, des oeuvres de Chardin et de Greuze.

- Apparaît ensuite l'enfant aux armes, à la Révolution, puis l'enfant de la rue face à ses périls, avec des scènes très réalistes de Millet, Daumier et Fernand Pelz. La représentation de l'enfant prend ici un caractère social pour illustrer le contraste entre les avancées de l'époque, la précarité du peuple rural et la misère. En parallèle on retrouve les peintres impressionnistes en famille avec leurs enfants, en particulier Manet, Berthe Morisot, Monet et Renoir. 

- Enfin au début XXème siècle, c'est l'enfance de l'art avec les avant-gardistes puis les surréalistes; avec, en particulier, le superbe "Ballon" de Vallotton, " La Boxe" de Maurice Denis, le "portrait de Pierre" de Matisse, et les deux très célèbres "Paul dessinant" et "le peintre et l'enfant" de Picasso.

Points faibles

On aurait aimé, compte tenu de la richesse du thème de l'exposition, voir davantage d'oeuvres présentées, mais il faut tenir compte de l'espace limité réservé aux expositions temporaires à Marmottan...

En deux mots ...

Très belle exposition, particulièrement intéressante grâce au remarquable travail accompli par Jacques Gélis, co-commissaire de l'exposition, et par les historiens de l'art qui ont travaillé avec lui, sur la place et la condition de l'enfant dans la société au cours des siècles, magnifiquement illustrées par ces 76 oeuvres, sélectionnées avec soin et que l'on observe avec un regard nouveau.

Une phrase

La phrase de Picasso parlant des enfants : "quand j'avais leur âge je dessinais comme Raphaël, mais il m'a fallu toute une vie pour apprendre à dessiner comme eux."

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.