Expositions

PICASSO, bleu et rose

Le meilleur de Picasso? Pas loin...

Infos & réservation

Musée d'Orsay
1 rue de la Légion d'Honneur
75007 Paris
Tél. : 01 40 49 48 14
http://www.musee-orsay.fr
du mardi au dimanche, de 9h30 à 18h. Nocturne, le jeudi, jusqu’à 21h45.

Lu / Vu par

Marie Wimez
Publié le 01 nov . 2018

Recommandation

5,0En prioritéEn priorité

Thème

Au moment où la grande manifestation « Picasso Méditerranée » déferle dans de nombreux  musées du pourtour méditerranéen, la scène parisienne, dont le musée Picasso et le musée d’Orsay, propose différentes expositions. La collaboration de ces deux musées aboutit ainsi à une présentation fantastique d’œuvres très connues, souvent des chefs d’œuvre, réalisés entre 1901 et 1906 au sein de lieux aussi différents que Barcelone, Paris, Madrid ou Gosol.

Ce sont les critiques d’art, dont Gustave Coquiot, qui ont fait la césure entre période bleue (1901-1904) et  période rose (1904-1906). Pas Picasso dont le style n’arrête pas d’évoluer! On est à quelques mois des « Demoiselles d’Avignon » (1907) annonciatrices du Cubisme.

Points forts

- Les premiers pas éblouissants. Le talent précoce de Picasso est mis en avant au travers de toiles au style très varié, doté d’une maturité troublante. Il est très vite reconnu par des galeristes parisiens et barcelonais. La facture de ses toiles est personnelle,  risquée, voire satirique.  Dès juillet 1901, Ambroise Vollard lui consacre une exposition ; il a 20 ans ! Excellent dessinateur, il dira plus tard : « à 14 ans, je dessinais comme Raphael ». D’autres talents sont évoqués, dont celui de s’entourer, dès ses débuts, d’amateurs éclairés comme Gertrude et Léo Stein mais aussi  d’artistes et de poètes, « la bande à Picasso ». Eux aussi participent à l’évolution de son art.             

- Une succession de chefs d’œuvre  dès la période bleue. Le suicide de son ami Carles Casagemas en 1901 lui inspire la  période bleue. Triste, mélancolique, le bleu envahit sa palette.  Cette période correspond aussi au sentiment que lui inspire le spectacle de la misère, d’autant qu’il vit dans des conditions très difficiles (son père lui a coupé les vivres). Il peint beaucoup les prostituées, celles hospitalisées à St Lazare, « les pierreuses au bar » 1902. Plus esthétisant,  la « femme en bleu » 1901 est superbe ; elle évoque Goya ou Vélasquez, la satire en plus ! Quant à « la chambre bleue »1901, il s’agit d’un hommage à Toulouse-Lautrec ou à Degas ?

- La variété de sa palette, du bleu au rose, puis ocre, la diversité des portraits aboutissant à  des tableaux poétiques et bouleversants, comme «  La Vie » 1903, riche d’allégories ; la vie, la mort, le sexe sont des thèmes omniprésents et réunis dans ce tableau. Les paysages bleus de Barcelone ou ceux roses de Gosol. 

La période rose correspond à la fin de « sa galère ». Il rencontre Fernande Ollivier qui lui donne une stabilité sentimentale. Il gagne de l’argent. Ambroise Vollard qui n’aimait pas sa période bleue, achète tout l’atelier, de même les Stein. Il s’intéresse de plus en plus à la sculpture, la sculpture sur bois et aussi au monde des saltimbanques. Ses œuvres sont plus sereines, les corps plus sculpturaux, la gamme de couleur plus harmonieuse…

- Le parcours de l’exposition,  particulièrement pédagogique, à  la fois chronologique et thématique. La première salle résume le thème de l’exposition avec des autoportraits et des portraits de 1902, 1903 et 1906 et la dernière salle annonce le cubisme. Les « deux nus » 1906 montrent des déformations du corps et des visages qui font penser à des masques.    

- La pugnacité des commissaires qui ont réussi à réunir des œuvres qui proviennent de 37 collections, publiques ou privées, du monde entier, dont le musée Picasso.   

Points faibles

- L’absence d’une œuvre majeure, la « Famille de saltimbanques »

- Plusieurs salles étroites en enfilade provoquent un « bouchon », d’autant que l’affluence est forte

En deux mots ...

Une recommandation: si vous en avez la possibilité, réservez dare-dare! Plus de 300 œuvres, dont  une succession de chefs d’œuvre, qui  vous attendent et montrent bien comment s’est formée de manière très précoce l’identité artistique de Picasso.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.