Expositions

POLIAKOFF: Le rêve des formes

De Poliakoff

Infos & réservation

Musée d'Art Moderne
11 avenue du Président Wilson
75016 Paris
Tél. : 01 53 67 40 00
Du mardi au dimanche, de 10h à 18h. Nocturne le jeudi, jusqu'à 22h. Jusqu'au 23 février.
Tags :
Publié le 09 nov . 2013

Recommandation

3,0ExcellentExcellent

N'oubliez pas de voir, à la fin de l'expo, la vidéo qui décrit très bien la personnalité originale de Poliakoff.
                                 
 

Thème

L'exposition que propose le Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris est un voyage à travers 150 oeuvres de Serge Poliakoff (1900-1969) - grand maître de l'abstraction; d'origine russe-, depuis ses débuts académiques jusqu'à ses dernières créations, d'une modernité épurée.

Lorsqu'il débarque à Paris en 1946, Poliakoff, inspiré par la musique tzigane, ,joue de la guitare dans les cabarets. Puis, très vite, il se met à la peinture et deviendra un artiste majeur de l'Ecole de Paris, avec Delaunay et Kandinsky.
 

Points forts

  • Poliakoff ne choisit pas l'abstraction géométrique, mais lyrique, c'est à dire vivante et dynamique, comme la musique.
  • Avec sept couleurs de base, il superpose les teintes, en leur donnant une intense profondeur. On pense à la couleur de la mer, faite d'une multitude de mêmes tons. Poliakoff fait vibrer la lumière.
     

Points faibles

Devant l'accumulation de ces oeuvres, certains reprocheront encore plus à Poliakoff ce qui, aux yeux de ses admirateurs, fait la force de sa peinture: cette répétition de plans colorés, construits à la manières de collages. Année après année, il a toujours réalisé les mêmes tableaux, composés de blocs de couleurs entremêlés les uns aux autres, comme des mosaïques.

En deux mots ...

Tous les mêmes, mais toujours différents, les tableaux de Poliakoff sont d'une grande intensité. Tels  des icônes, ils incitent à la rêverie et la spiritualité.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.