Expositions

L'Orient des Peintres, du rêve à la réalité

Rêvons un peu, et même beaucoup...

Infos & réservation

Musée Marmottan Monet
2, rue Louis-Boilly
75016 Paris
Tél. : 01 44 96 50 33
https://www.marmottan.fr/
Jusqu'au 21 juillet.

Lu / Vu par

Anne Jouffroy
Publié le 16 mai . 2019

Recommandation

4,0ExcellentExcellent

Thème

Comment l'Orient méditerranéen, fantasmé ou vécu, a-t-il contribué à la naissance de l'Art Moderne ?

Cette magnifique petite exposition rassemble une cinquantaine de chefs-d'oeuvre de peintres orientalistes du XIX ième siècle et des débuts du XX ième.

Ingres et Delacroix, bien sûr, ouvrent le bal.

Leurs héritiers, proches ou lointains, sont nombreux :

Corot, Chassériau, Fromentin, Gérôme,Guillaumet, Landelle, Leroy, Marquet, Migonney, Matisse, Vallotton, Kandinsky, Klee...

Ces artistes, connus ou un peu oubliés, ont, en effet, participé à la renaissance de l'art occidental.

Matisse, lui-même, disait : « L'Orient nous a sauvé ! ».

Deux thèmes illustrent l'évolution de la peinture orientaliste vers l'abstraction, la simplification des formes et des couleurs : la figure humaine et le paysage.

  • Les figures humaines avec les beautés orientales, les odalisques, qui traversent l'histoire de l'art, d'Ingres à Matisse.
  • Les paysages dont les formes sont aplanies par la lumière du désert.
  • Fromentin, ébloui, aveuglé, note dans ses carnets : « Il n'y a plus rien à peindre que l'air et la terre. »

Points forts

  • Le musée Marmottan Monet lui-même et ses collections permanentes.
  • La scénographie et les couleurs des cimaises qui évoquent les couleurs de l'Orient.
  • La splendeur des modèles féminins, d'une élégante sensualité.
  • Les prêts des musées français et étrangers et des collectionneurs du monde entier.

Points faibles

Je n'en vois pas.

 

En deux mots ...

Les salons du musée Marmottan Monet, dont le mobilier, les œuvres d'art et la sculpture rassemblent des souvenirs de la Campagne d'Egypte de Bonaparte, sont l'écrin idéal pour cette exposition sur l'orientalisme.

La Campagne d'Egypte à la fin du XVIII ième siècle fut, en effet, à l'origine de la naissance du goût pour l'Orient en Europe.

À propos de la peinture ci-dessous :

Henri Matisse, Odalisque à la culotte rouge, vers 1924-1925. Paris, Musée de l'Orangerie-

Photo ©RMN-Grand Palais (musée de l'Orangerie)/Michel Urtado/Benoît Touchard©Succession H. Matisse

Une illustration

L'auteur

La peinture de l'affiche :

Jean-Auguste-Dominique Ingres, La petite baigneuse, dit aussi, Intérieur de Harem.1828, Huile sur toile, 35x27cm.Paris, Musée du Louvre, département des Peintures, acquis en vente publique sur les arrérages du legs Poirson, 1908. Photo ©RMN-Grand Palais (musée du Louvre)/Michel Urtado.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.