Expositions

Soulages au Louvre

Soulages, 100 ans, célébré par le plus grand musée du monde
De Pierre Soulages

Infos & réservation

Le Louvre
Salon Carré, entre la galerie d’Apollon et la grande galerie. Rue de Rivoli
75001 Paris
http://www.musee-louvre.fr
Jusqu’au 9 mars 2020, de 9h à 18h, sauf le mardi. Nocturne mercredi et vendredi jusqu’à 22h

Lu / Vu par

Marie Wimez
Publié le 20 fév . 2020

Recommandation

2,0BonBon

Thème

Cette exposition des œuvres de Pierre Soulages au sein de musée du Louvre, qui n’a pas vocation à accueillir des artistes contemporains, est exceptionnelle. Elle se concentre sur une vingtaine d’œuvres, entre 1946 et 2019. Pas plus. Choisies et accompagnées de cartels riches des explications données par l’artiste. Les œuvres proviennent des plus grands musées français et étrangers et elles témoignent tant de la continuité de l’œuvre que de sa volonté de faire surgir la lumière du noir.

Points forts

* les œuvres présentées dans un ordre chronologique sont sublimées par le Salon Carré et sa coupole vertigineuse dotée d’un plafond magnifiquement décoré. Les grandes fenêtres distillent la lumière qui joue avec les tableaux noirs. 

*l’évolution de son travail vers l’outrenoir est bien montrée: entre 1946 et 1948, 3 toiles brossées au brou de noix, puis, au goudron, sur des morceaux de verre.  Dans les années 60, un noir presque liquide se répand sur la toile. Puis, vers 1979, il aborde une nouvelle phase de son travail avec la série des outrenoirs. Le noir devient émetteur de clarté.

*cette capacité à faire vibrer les reflets de la couleur noire et à jouer avec la lumière au travers des stries creusées dans la matière, des reliefs rebondis ou des brillances mats. Le chantre du noir, c’est sûr, c’est Soulages !

*l’accent est mis sur les polyptiques outrenoir dont de très grandes peintures réalisées ces derniers mois. Certains ont des formats inusités faisant penser à des fenêtres. Les échanges lumineux se jouent sur l’immobilité des surfaces. 

Points faibles

*seulement 2 salles, seulement 19 toiles …….

*la période figurative de l’artiste avant 1947 semble oubliée/gommée ? 

*le manque d’information, au sein du musée, pour accéder à l’exposition.

En deux mots ...

Allez vite voir les toiles de ce fringant centenaire qui nomme ses toiles par leurs dimensions et leur date d’exécution….

L'auteur

Le 24 décembre dernier, Pierre Soulages a célébré ses 100 ans. Né à Rodez, il perd son père, qui fabriquait des charrettes à cheval, en 1926. En 1938, il est admis aux Beaux-Arts à Paris mais découragé par la médiocrité de l’enseignement, il retourne à Rodez. Installé en zone libre, il épouse en 1942, Colette, toujours présente à ses côtés.  Peintre figuratif à ses débuts, ce peintre du noir et de la lumière aura toujours connu le succès. Il possède plusieurs ateliers tant à Paris qu’à Sète. Il continue de peindre aujourd’hui. Prolifique, il aurait réalisé plus de 1550 toiles. Depuis 2014, un musée à Rodez s’est ouvert à la suite d’une donation. En 2007, le musée Fabre à Montpellier a construit une aile Soulages.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.