Expositions

Une des provinces du Rococo, La Chine Rêvée de François Boucher

Une exposition qui donne 2 raisons de visiter le Musée des Beaux-arts de Besançon !

Infos & réservation

Musée des Beaux-arts et de d'archéologie de Besançon
1 Place de la Révolution
25000 Besançon
http://www.mbaa.besancon.fr
jusqu’au 2 mars 2020

Lu / Vu par

Bertrand Devevey
Publié le 30 jan . 2020

Recommandation

4,0ExcellentExcellent

Thème

François Boucher fut un maître de la peinture classique du XVIIIème siècle et ses œuvres fleurissent dans les musées, les livres d'art et d'histoire. Peu d'entre nous savent qu'il était aussi un collectionneur passionné d'art asiatique, art qui se met à envahir l'Europe au début des années 1700. Laques, porcelaines, panneaux, paravents, estampes, statues, objets raffinés du quotidien sont recherchés, au point de composer une collection de plus de 700 pièces, qui sera dispersée en  1771 après sa mort. Ce goût pour les "chinoiseries" aura une influence majeure sur son travail, qui outre ses tableaux les plus connus, inspirera la création de décors (tapisseries, papiers peints), et plus largement les arts décoratifs de son siècle, avec la reproduction de ses dessins sur des pièces de vaisselle ou des meubles.

Le Musée de Besançon a choisi de reconstituer ces collections inspirantes -130 pièces très diverses issues de nombreux musées français, d'Allemagne, du Danemark, d'Italie, du Royaume Uni et des Etats Unis, ainsi que de collections privées.  Ces objets et dessins sont "réincarnés" dans des œuvres de François Boucher, ou en composeront un décor subliminal qui marque l'influence du peintre sur ce style nouveau , dit "rocaille" ou "rococo". Cette exposition nous propose un voyage en cette Chine rêvée, devenue sous la palette de François Boucher et selon le terme des  frères Goncourt, "une des provinces du rococo".

Points forts

1. Un thème original pour découvrir une influence majeure de François Boucher, et comprendre l'influence de sa passion sur les arts décoratifs au XVIIIème siècle.

2. Une belle exposition qui met autant en scène les objets conçus selon les modèles de François Boucher que ses œuvres en relation avec sa passion pour la Chine et l'art asiatique. L'exposition débute par la présentation de ces objets rares et magnifiques, mis en place comme dans une boutique de marchand-mercier de l'époque.

3. Le rapprochement des 10 "cartons" de Boucher réalisés pour la manufacture de Beauvais, détenus aujourd'hui par le Musée de Besançon, des tapisseries composées à partir de ces modèles est Le temps fort de l'exposition. "Cette Chine en Soie" (c'est le thème de cette grande et belle salle) présente 6 de ces très grandes tapisseries, réalisées au cours des années 1750/1770.

4. Intimiste, la salle dédiée à la Chine Galante présente la transposition des dessins de Boucher, notamment sur deux meubles réalisées pour l'appartement bleu de la Comtesse de Mailly -favorite de Louis XV - au Château de Choisy. Elle présente aussi de très jolis tableaux, "tableaux de mode" et impostes/trumeaux dans lesquels les "chinoiseries" participent à ces petites scènes de la vie quotidienne de la grande bourgeoisie.

Points faibles

On pourra reprocher à l'exposition de ne faire "que" 4 salles ; mais les plus gourmands pourront trouver une compensation dans la visite du Musée lui-même, très riche pour les arts décoratifs.

En deux mots ...

Voici une belle exposition, originale dans son but. Comme le souligne si bien un de ses panneaux pédagogiques, elle propose une immersion "dans le processus créatif d'un artiste, qui sut, par une curiosité et une créativité exceptionnelles, inventer un répertoire exotique original". Cette exposition a une belle scénographie, servie par la mise en scène des pièces et une ambiance raffinée et sereine - sérénité qui manque tant aux grandes expositions parisiennes. Vous n'aviez qu'une seule raison de visiter le Musées des Beaux-arts de Besançon ? Et bien, en voici une seconde ! Et s'il en fallait une troisième, Besançon porte dans ses murs les auras de Pasteur, Hugo, Proudhon, Fourier, des frères Lumière, de Colette, et une citadelle inscrite au patrimoine Mondial de l'humanité ! Une ville inspirante !

NB : Cette exposition est reconnue d’intérêt national par le ministère de la Culture - Services des musées de France.

Une illustration

L'auteur

François Boucher (1703 -1770) est l'un des peintres français "classique" les plus célèbres. Résumer ici son oeuvre serait bien moins pertinent que les nombreuses synthèses disponibles en un clic. Soulignons quand même qu'il a traduit sa curiosité dans la diversité des sujets qu'il a abordé au long de sa carrière, illustrée notamment par la production de plus de 10.000 dessins, gravures et cartons de tapisserie, et des œuvres majeures d'inspiration "érotique", mythologique et pastorale. Peintre à la cour de Louis XV, il a eu un immense succès de son vivant. Sa passion pour les arts asiatiques couvre environ 10 ans de sa vie.

Le Musée des Beaux-arts et d'Archéologie de Besançon possède la plus ancienne collection publique d'œuvres d'arts en France. Constituée en 1694, un siècle avant le Louvre, enrichie de nombreuses donations, elle présente notamment de belles collections de peintures des XVème au XXème siècle, dont des Titien, Tintoret, La Tour, Boucher, Goya, David, Ingres, Greuze, Géricault, Courbet, Matisse, Picasso… Un beau panorama des arts décoratifs depuis 500 ans ! Après 4 années de rénovations, inauguré par le Président de la République,  le Musée a rouvert ses portes en novembre 2018.

Commentaires

culture-tops
Le 05 fév. 2020
à 13h33

ccc

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.