Livres/BD/Mangas

HOLLYWOOD

Il faut coucher pour réussir, mais pas que…!
De Ryan Murphy, Ian Brennan
NETFLIX Mini-série américaine Saison 1: 2020 (7 x entre 44 et 57’)
Avec David Corenswet, Darren Criss, Laura Harrier, Holland Taylor ...

Lu / Vu par

Claude Carrière
Publié le 20 mai . 2020

Recommandation

3,0ExcellentExcellent

Thème

 Nous voici projetés à Los Angeles, dans les années 1950, peu après la Seconde Guerre Mondiale, en plein âge d’or Hollywoodien. C’est une course au rêve à laquelle nous assistons où des jeunes, hommes et femmes, vont tenter de s’imposer dans l’Industrie du cinéma ; aucune limite ne viendra obstruer ce désir pour parvenir à leurs fins : être STAR.

L’univers des studios nous fait découvrir combien ce chemin est semée de ronces pour qui n’est pas blanc et “sexuellement” correct et combien les arcanes du système sont bourrées d’hypocrisie. 

On découvre avec Hollywood dans lequel on assiste au tournage du film Meg combien l’empreinte du racisme et sa persistance façonnaient l’époque, ce qui n’est pas sans rappeler la littérature qui y fait référence : La tâche de Philippe Roth et La sentence de John Grisham.

Points forts

-Personnages hauts en couleur, auxquels le spectateur va s’attacher au fur et à mesure qu’ils prennent en densité et en complexité : on partage leurs rêves et on  y croit ! 

- Le scénario, véritable mélo, s’écrit sous nos yeux tout au long des 7 épisodes jusqu’à un superbe final digne du rêve américain, quand rêve et réalité fusionnent.

- La curiosité du spectateur va être titillée en permanence quand il part à la  découverte de ce qui se trame dans les coulisses de cet antre cinématographique, où vont se dévoiler quelques secrets d’époque.  

- Les personnages fictifs que nous suivons vont croiser pour notre plus grande joie des figures mythiques hollywoodiennes (George Cukor et Rock Hudson à ses débuts…), ce qui nous incite à essayer de démêler dans cette galerie de personnages le vrai du faux.

- Le générique de la série, hautement symbolique,  n’est pas sans rappeler certaines scènes de West Side Story qui se passe à la même époque à New York.

Points faibles

- Attention, si les 2 premiers épisodes peuvent sembler faibles et en manque de subtilité, surtout ne vous arrêtez pas…

En deux mots ...

Jack Castello, jeune américain encore sous le traumatisme de la Seconde Guerre Mondiale, n’a que “sa gueule” pour pouvoir s’imposer ; son unique rêve est d’intégrer cette gigantesque toile que représente Hollywood et devenir une star.

Comme dans un labyrinthe, il va essayer de dessiner son chemin tantôt avançant tantôt reculant ou se perdant. Nous le suivons, entouré de nombreux autres de son âge, tous réunis autour du tournage de Meg, dont le script (écrit par l’un d’entre-eux noir et homosexuel ! ) relate l’histoire d’une jeune femme qui ayant été “coupée au montage”  parce qu’elle était noire veut se suicider.  

Le générique du film résume le parcours du Combattant auquel se livre tous ces aspirants -Star qu’ils soient acteur, scénariste, réalisateur, producteur…

L'auteur

Création : Ryan Murphy (The Politician, Glee, American Horror Story) et Ian Brennan (The Politician)

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.