Livres/BD/Mangas

La Révolution des plantes

Un livre scientifique à la portée de l’homme de la rue
De Stefano Mancuso
Editions Albin Michel 233 pages
Publié le 17 jan . 2020

Recommandation

3,0BonBon

Thème

Il y a quelques centaines de millions d’années les plantes ont choisi de vivre sans se déplacer. Pour ne pas disparaître elles ont développé des techniques extraordinaires afin de tirer le meilleur parti de leur environnement et c’est tant mieux pour les hommes qui sans les plantes n’auraient ni air à respirer ni nourriture. Malgré cela l’homme connaît peu les plantes car l’homme a tendance à n’étudier que ce qui lui ressemble.

Dans cet essai pédagogique Stefano Mancuso quitte son laboratoire de recherche pour nous faire partager quelques merveilles de la botanique et nous montrer simplement que l’homme a un avenir s’il parvient à prendre modèle sur le mode de fonctionnement des plantes, malgré qu’elles ne soient pas dotées d’un cerveau central dictant des instructions à des systèmes périphériques. 

Points forts

Stefano Mancuso fait partie de ces scientifiques qui parviennent à se mettre à la portée de l’homme de la rue pour nous émerveiller et nous rassurer sur la capacité de nos chercheurs à imaginer des outils pour construire un monde meilleur.  Le style et les mots sont simples, le propos efficace. A le lire on est un peu plus intelligent et curieux de ce qui nous entoure.  

Points faibles

On aimerait qu’il y ait plus de pages ! Afin de ne pas rester sur sa fin, il faut probablement aussi lire son best-seller  L’Intelligence des plantes . 

En deux mots ...

Il semble que les plantes ont déjà inventé depuis des millions d’années le RIC désiré par nos gilets-jaunes ! Sans doute la « Rue Fétide », famille des rutacées, inspirera-t-elle la rue ?   Car en l’absence de « cerveau », la survie des plantes dépend d’un processus de prise décision qui procède de l’ensemble des éléments constitutifs de leur anatomie : appliqué au corps social, les Athéniens nommaient cela la « démocratie ». 

Un extrait

Les plantes consomment très peu d’énergie, accomplissent des mouvements passifs, sont robustes et dotées d’une « construction » modulaire, disposent d’une intelligence distribuée bien distincte de l’intelligence centralisée des animaux et se comportent comme des colonies. Par conséquent, si l’on souhaite concevoir quelque chose de solide, peu coûteux en énergie et adaptable à un milieu en perpétuel changement, on ne saurait trouver sur Terre une meilleure source d’inspiration.  (p.157)

L'auteur

Stefano Mancuso est un scientifique qui dirige le Laboratoire International de Biologie Végétale à l’université de Florence. En 2013 il a publié le best-seller  L’intelligence des plantes.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.