One Man Show

Le Secret du Temps Plié

Humour, intelligence, poésie: un baladin exceptionnel!
De Gauthier Fourcade et Marc Gelas
Mise en scène : François Bourcier
Avec Gauthier Fourcade

Infos & réservation

Théâtre de l'Essaïon
6 rue Pierre au Lard
75004 Paris
Tél. : 0142784642
http://www.essaion-theatre.com/
Jusqu’au 28 décembre, le lundi à 19h30.

Lu / Vu par

Catherine Bonte de Cuniac
Publié le 12 nov . 2015

Recommandation

5,0En prioritéEn priorité

Thème

Un homme seul attend sa femme, c’est le soir, il pleut. il regarde passer le temps et nous livre ses théories sur le temps qui passe, le temps qu’il fait, avec une logique proche de l’absurde: pourquoi la nuit tombe-t-elle, le jour se lève? Puis il s’égare sur son enfance,  son couple,  le monde. Tout est sujet à des jeux de mots, des calembours,  des raisonnements surréalistes, poétiques. 

Points forts

. Le Théâtre de l'Essaion,  ambiance cave voutée, convient parfaitement à la mise en scène minimaliste: c’est la nuit, il pleut, ambiance noir et blanc, une certaine mélancolie soulignée par la  silhouette dégingandée, cheveux hirsutes, de Gauthier Fourcade, tout de noir habillé avec quelques touches de rouges. Trois chaises  évoquent les personnages :  lui, l’enfant qui dort, l’absente. Puis des jeux de lumière syncopés qui suivent l’état de veille ou d’élucubration verbale, pour le moins fantasque. Un imaginaire insolite. 

. Les sujets de réflexion sont traités avec légèreté, esprit, subtilité. Les thèmes sont décortiqués  dans une envolée de jeux de mots qui vous laisse hors d’haleine. Une gymnastique étourdissante. C’est fin, drôle, triste, percutant, évident.  

. Un baladin, brillant, attendrissant,  qui vous entraîne dans son monde intérieur avec pudeur, finesse, poésie, et  un humour qui maintient la distance. Une certaine dérision indulgente. Un comique subtil. Le courant passe, qui entraine la sympathie du public.

. Un acteur mille fois crédible. qui  passe de la farce à un cours de géométrie,  du clown triste à l’ ange consolateur tel un équilibriste sur le fil des mots. Une logique implacable, étourdissante.

Points faibles

Gauthier Fourcade va vite, il faut suivre, on passe du premier au deuxième et au troisième degré ! On passe de la tête à toto à Einstein et Socrate. Tout est bon pour étayer ses démonstrations abracabrantesques !

En deux mots ...

Un jongleur de mots, qui se joue de nous et de lui-même, avec dérision, poésie  et qui nous fait réfléchir, par l’absurde, sur le comique que l’on peut tirer de tout. 
Personnellement, j'ai adhéré à 100%. Je suis sortie "aérée", avec un autre regard, un regard d’enfant tendrement moqueur. 

Humour intelligent et logique poétique. 

Une phrase

Ou plutôt quatre citations:

- "Ce n’était pas le temps qui passait mais moi qui grandissait".

- "Il tombe des cordes, on peut jouer de la harpe".

- La mort : «  c’est la fin de moi ..et la fin de  mois est difficile ».

- "Quand je vois ce grand lit vide, je deviens blême, j’ai le choix entre un lit vide et une nuit blanche…"

L'auteur

Ingénieur en informatique de formation, Gauthier Fourcade n’a jamais exercé car il voulait devenir artiste. Sa logique le fait évoluer vers des jeux de réflexion et la scène. On le qualifie souvent  de fils spirituel de Raymond Devos. Un peu hors du temps, tel un extra-terrestre,  un pierrot lunaire qui navigue entre l’absurde et la poésie. Un comique surréaliste, sans frontières, qui se donne naïvement et finement. Il veut être lui tout court sur scène: «je ne sais écrire que ce que je vis ». Il a à son actif un bon nombre de pièces dont les textes sont édités. Des titres qui donne immédiatement le tempo : "Si j’étais un arbre", " Le secret du temps plié" , "Le bonheur est à l’intérieur de l’extérieur , de l’extérieur de l’intérieur ou inverse"...

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.