Thêatre-Spectacles

La Folle Histoire du Petit Chaperon Rouge

De Pascal Joseph
Librement inspirée du conte de Charles Perrault
Mise en scène : Léon
Avec Emmanuelle Bouazzi et Yohann Bertinetti

Infos & réservation

Théâtre des Nouveautés
24 Bd Poissonière
75009 Paris
Tél. : 01 47 70 52 76
Jusqu’au 26 avril.

Lu / Vu par

Catherine Bonte de Cuniac
Publié le 26 mar . 2015

Recommandation

5,0En prioritéEn priorité

Points forts

. Une mise en scène rocambolesque et bien enlevée, de Léon, chorégraphe, qui avait adapté avec talent « L’enfant au Grelot ». Ce n’est que détournement de tous les codes de ce conte qui a bercé notre enfance. Délire et situations loufoques sont au rendez-vous dans des décors et des costumes magnifiques. 
.Un spectacle d’une folle gaité, chanté, dansé, entraînant petits et grands de surprise en surprise.
Le petit chaperon rouge est «  Rouge », une petite fille tonique qui n’a pas froid aux yeux, le loup,un dandy malicieux un peu pris au dépourvu, une mère fofolle,  le chasseur : un bucheron canadien qui a peur de tout…et une grand mère  ? Je vous laisse la surprise !
. On retrouve avec bonheur les incontournables répliques : «  tire la chevillette et la bobinette cherra  », « mais grand mère  comme vous avez de grandes dents », avant de repartir dans les incroyables aventures de la grand mère globe trotter,  avec « Rouge » qui mange des coco pops et a oublié dans son petit panier son portable….
. Des musiciens complices, multi-instrumentistes, jouant des airs aux accents folk, blues, disco et même rap, qui vous mettent de joyeux refrains dans la tête. mais aussi des musiques du monde pour illustrer les voyages d’une mère-grand plutôt cocasse. 
. Il fallait une morale à ce conte, pour être classique mais avec une pirouette parfaitement bien venue : «  toujours surmonter ses peurs et affirmer ce que nous sommes vraiment, et ce, quel que soit son âge ! » On ne peut qu’applaudir…

Points faibles

Pas de rehausseur pour les petits.

En deux mots ...

Un spectacle endiablé, « super vitaminé », un bain de jouvence par une joyeuse troupe de saltimbanques, chantants et dansants.

Une phrase

« La peur n’est pas réelle, ce sont les dangers qui sont réels ».

L'auteur

Pascal Joseph , auteur, compositeur et musicien, a co-écrit avec Nicolas Giraud, compositeur et musicien, ce texte librement inspiré du conte populaire de Charles Perrault. C’est une comédie musicale pleine d’humour et de sensibilité aux paroles très actuelles, comme la morale.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.