Thêatre-Spectacles

Le conte d'hiver

Shakespeare, encore plus étonnamment moderne
De William Shakespeare
Mise en scène : Philippe Car
Avec L'Agence de voyages imaginaires

Infos & réservation

Théâtre 13
30 rue du Chevaleret
75013 Paris
Tél. : 0145886222
Dernière le 18 décembre 2016: Du mardi au samedi, à 20h; dimanche, à 16h.
Publié le 05 déc . 2016

Recommandation

4,0ExcellentExcellent

Thème

La pièce commence dans le royaume de Bohême où le roi Léontes devient fou de jalousie. Guidé par cette folie il condamne sa femme, enceinte, qu'il croit enceinte de son ami Polixènes, le roi de Sicile. Polixènes parvient à s'enfuir et à rentrer chez lui aidé d'un serviteur de Léontes tandis que Perdita, l'enfant d'Hermione, est abandonnée sur un rivage hostile. Fin du 1er acte.

Le 2ème acte se passe en Sicile où l'on retrouve Perdita, élevée par un berger. 

Je n'en dirai pas plus pour ne pas tout dévoiler...

Points forts

- La pièce est empreinte d'une vitalité extrême, y compris dans le 1er acte qui tient pourtant surtout de la tragédie. 

- Les six comédiens sont également musiciens et alternent avec excellence les rôles et les fonctions: aussi bien comédiens que musiciens, costumiers ou techniciens au service du décor.

- La mise au scène va du théâtre au cirque en passant par le burlesque, et reflète ainsi les passions, les sentiments, les folies inscrits par Shakespeare dans cette pièce. Si j'ai été surprise par cette mise en scène loin des codes classiques habituels, j'en suis venue à me dire que c'est peut-être comme cela que Shakespeare l'aurait montée dans son théâtre du Globe...

- Le texte de cette pièce semble étonnamment moderne. avec ses rebondissements multiples. Et cela ne tient pas uniquement aux adaptations faites par la troupe. Les textes de Shakespeare eux-mêmes sont d'une modernité confondante. 

On passe ici  de la tragédie à la comédie, des pleurs à l'amour puis aux rires. Mais attention, ce n'est pas un mauvais feuilleton télé ! Ici, les sentiments sont décrits avec minutie et tout particulièrement la jalousie et les tourments qu'elle provoque. C'est passionnant !

 - Cerise sur le gâteau, le théâtre tout entier est habité par cette pièce et par la troupe. Dès le hall d'entrée, le spectateur peut observer les loges des comédiens, puis suivre l'orchestre jusqu'au plateau. C'est la même chose à la fin du spectacle et la musique nous suit encore longtemps en rentrant chez nous...

Points faibles

- Aussi vivante et bien jouée soit-elle cette version ne plaira pas à tout le monde. J'ai moi-même eu du mal à me plonger dedans tout en admirant le travail accompli par la troupe... 

- Je n'ai pas lu la pièce mais j'ai quand même eu le sentiment (confirmé par les notes d'intention du metteur en scène...) que le texte de Shakespeare avait été beaucoup retravaillé, notamment pour les 2ème et 3ème actes. Il y a également moins de personnages. C'est peut-être un peu dommage tant c'est un grand auteur...

En deux mots ...

Voila Une adaptation détonante d'une pièce peu connue de Shakespeare. L'agence de voyages imaginaires nous offre là un voyage haut en couleurs de Bohème en Sicile, à la suite des personnages passionnants. 

L'auteur

Le grand William Shakespeare n'est plus à présenter, il me semble... Il est toutefois utile de préciser que "Le Conte d'hiver" est une de ses dernières pièces, très différente de ses autres pièces, plus connues. 

Il nous l'indique lui même à travers le titre qu'il lui a choisi: il s'agit ici d'un conte avec toutes les particularités qui y sont attachées.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.