Hinkemann

De
Ernst Toller
Mise en scène
Christine Letailleur
Avec
Michel Demierre, Christian Esnay, Manuel Garcie-Kilian, Jonathan Genet, Charline Grand, Stanislas Nordey, Richard Sammut
Notre recommandation
3/5

Infos & réservation

Théâtre national de la Colline
15 rue Malte Brun
75020
Paris
0144625252
ATTENTION: dernière représentation, le 19 avril

Thème


Hinkemann est un soldat revenu mutilé de la Grande Guerre. Son existence misérable est le miroir des troubles de son époque. Le héros, émasculé par une balle française, vit dans un univers que la guerre a poli alors que le monde s’apprête à s’y rejeter la tête la première. Monstre de foire, il tue des rongeurs pour gagner sa vie et celle de sa femme, qui le trompe.

La bassesse des instincts humains, la condition des prolétaires, le chômage, les aspirations des révolutionnaires à devenir la nouvelle classe dirigeante, les signes annonciateurs du nazisme brossent le cadre pathétique dans lequel évolue cet anti-héros qui s’accroche à la vie.

Points forts

1 Les décors, simples et efficaces.

2 Les comédiens jouent juste. Mention spéciale à Stanislas Nordey qui campe un Hinkemann agité et fiévreux, arrivant à toucher le spectateur.

3 Les jeux de lumières et les ombres portées sur les pans de mur de la scène.

Quelques réserves

1 La dimension emphatique – assez exacerbée – des dialogues rend parfois les scènes lourdes et le phrasé des acteurs haché et peu naturel; donc, pas vraiment convaincant.

2 Une telle pièce, écrite dans l’Allemagne des années 1920, aurait sans doute demandée une mise en scène avec un environnement moins épuré et une ambiance un peu moins grandiloquente, plus pudique; le sujet aurait peut-être touché le spectateur moins brutalement mais avec plus de pathos.

3 Le texte d’Ernst Toller, qui appelle à une réflexion certaine, peint une époque extrêmement troublée et fourmillante d’événements complexes ; la bonne compréhension de l’ensemble de la pièce nécessite un minimum de connaissances historiques…

Encore un mot...

2h10 d’une pièce dont on ne sort ni complètement transporté, ni endormi le moins du monde. Un texte qui appelle à une certaine réflexion sur les rapports des hommes à leur société et à leurs désirs au début du vingtième siècle, c’est déjà pas mal.

Une phrase

“ Cette époque n’a pas d’âme. Je n’ai pas de sexe. Où est la difference ? “

L'auteur

Poète et dramaturge, Ernst Toller est né en 1893 dans une famille juive de Prusse. Il s’engage en 1914 sur le front de l’Ouest d’où il reviendra farouchement pacifiste. En 1919, il prend part au mouvement révolutionnaire allemand. Accusé de haute trahison, il est emprisonné pendant cinq ans. C’est au cours de sa détention, entre 1921 et 1922, qu’il écrit Hinkemann. Ersnt Toller se donnera la mort en 1939 à New York.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Toujours à l'affiche

Théâtre
House
De
Amos Gitaï