La nuit des Piranhas

De
Philippe et Cédric Dumont
Mise en scène
Hubert Drac
Avec
Julie Cavanna, Benjamin Bollen, Bernard Bollet, Hubert Drac
Notre recommandation
4/5

Infos & réservation

Café de la Gare
41 rue du Temple
75004
Paris
0142785251

Thème

Deux hommes et une femme se font enfermer dans un commissariat pris d’assaut par des manifestants. La nuit va être agitée...

Points forts

1 Le texte - « La nuit des Piranhas » dresse le portrait de 4 personnalités atypiques et très différentes. C'est la "rencontre" entre une fausse prostituée (Julie Cavana), un homme d’affaire très étrange et snob (Bernard Bollet), un jeune manifestant, révolté contre tout (Benjamin Bollet) et un policier, au bord de la déprime (Hubert Drac). - La manière dont évolue l’intrigue. Enfermés au moins pour la nuit, voire plus, les trois détenus et le policier sont loin d’être sortis d’affaire. La situation va changer de perspectives. De pathétique, l’ambiance de la cellule va devenir hilarante. - Les sujets politiques sont abordés avec finesse et subtilité. 2 Les acteurs Chaque rôle est parfaitement réfléchi et travaillé. Je retiendrai particulièrement: - Bernard Bollet, qui interprète le rôle de l’homme d’affaire véreux et snob. Il est très bon en dandy ouvert d’esprit, qui sait déraisonner quand il faut. - Quant à Hubert Drac, dans le rôle du flic dépressif à qui tout arrive, il est, permettez-moi le mot, "génial". 3 La mise en scène et la scénographie - La mise en scène est simple, claire et intelligente. -Une cellule grisâtre, 3 bancs et des murs en béton: voilà de quoi se contentent les quatre comédiens comme environnement. C'est très réaliste; même chose pour les bruits de couloirs du commissariat et les voix lointaines des manifestants.

Quelques réserves

Lors de la création de la pièce, l'affiche n'était pas au niveau du spectacle. Pour cette reprise, elle a été très opportunément changée. Alors, d'autres points faibles? Je n'en vois pas...

Encore un mot...

Voila une comédie qui a du fond et qui est, en plus, truffée de bonnes répliques. Mérite vraiment le détour.

Tweet

Vous avez jusqu'à samedi 27 pour aller au Café de la Gare, rire de très bon coeur !

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.