L'Elixir d'Amour

De
Eric Emmanuel Schmitt
Mise en scène
Steve Suissa
Avec
Marie-Claude Pietragalla et Eric-Emmanuel Schmitt
Notre recommandation
4/5

Infos & réservation

Théâtre Rive Gauche
6 rue de la Gaité
75014
Paris
0143 35 32 31
Jusqu'au 15 mars

Thème

Adam, psychanalyste, et Louise, avocate, se sont quittés après cinq ans d’une folle passion. L’un vit à Paris, l’autre à Montréal. Un océan les sépare, mais ils n’arrivent pas à rompre ni, au fond, ne veulent rompre ; tout est prétexte à ne pas lâcher prise. Ils se lancent un défi, comme un jeu: quelle alchimie provoque la passion amoureuse ?  Qu’y-a-t-il derrière la quête de l’élixir d’amour ? Est-ce un simple transfert, une situation psychanalytique ? C’est alors un échange de mails incessants, savoureux, caustiques, tendres, cruels, manipulateurs et surtout très révélateurs de la force du lien qui les unit. La morale:  est bien pris qui croyait prendre !

Points forts

  • Un décor sobre où tout est dit: la scène, comme coupée en deux parties égales, où va se livrer ce duel épistolaire. Une photo de Paris d’un côté, de l’autre une de Montréal. Chacun son bureau. Seul un banc relie les deux univers, comme un trait d’union. Une mise en scène bâti sur l’effet miroir.
  • Un duo d’acteurs, ou plutôt de personnalités, hors du commun, qui se révèlent des comédiens plus que  crédibles dans cette introspection de la relation amoureuse:

    - Marie-Claude PetraGalla: l’héroïne, Louise, l’amante blessée mais acérée, fragile mais hautaine et incisive. 
    - Eric Emmanuel Schmitt: Adam, en mâle dominant, misogyne à la Guitry, revendiquant haut et fort sa liberté : «  les femmes aiment l’amour, les       hommes le font »

  • Une écriture assassine, rapide; une véritable joute verbale, un affrontement continu, chacun cherchant à convaincre l’autre; de belles formules, des traits d’esprit; on passe du sadisme à l’humour, de la haine à la tendresse. Des phrases qui sonnent juste, comme un écho qui résonne dans le fond de chacun de nous. On est touché au coeur: «  l’amitié est le mouroir de l’amour, je hais l’amitié ».
  • Un moment très fort, remarquablement vécu par Petragalla: quand Louise vit en direct l’émotion vibrante du corps, entraînée, envahie, happée par la musique puissante de l’opéra de Wagner, ‘Tristan et Yseult.’ Une interprétation puissante, voluptueuse, douloureuse.
     

Quelques réserves

Je n’en ai pas trouvé, si ce n’est que j’aurai adoré plus de chorégraphie de la part de l'exceptionnelle Marie-Claude Petragalla...

Encore un mot...

Un magicien des mots, de la formule; une dissertation sur l’amour, le déclenchement, le pourquoi, le comment, avec toute la panoplie des sentiments: une échelle extensible à l’infini entre l’Eros et l’Agape !

Une phrase

Deux, car il y en a tant:

 - «  c’est facile d’être amoureux et difficile d’aimer »

 - « l’amour a dû être inventé pour poétiser la vie »

L'auteur

Eric Emmanuel Schmidt, dramaturge, novelliste, romancier, réalisateur, est un des auteurs français les plus lus et  représentés dans le monde. Il retranscrit, cette fois, en comédie romantique, son roman  épistolaire, ‘L’Elixir d’Amour’; et, rajoutant une corde à son arc, le voilà acteur.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.