Les Particules Elementaires

Remarquable, mais trop de sexe, envahissant
De
Michel Houellebecq
Adaptation et scénographie: Julien Gosselin
Mise en scène
Julien Gosselin
Avec
Joseph Drouet, Denis Eyriey, Antoine Ferron, Noémie Gantier, Carine Goron, Alexandre Lecroc-Lecerf, Caroline Mounier, Victoria Quesnel, Geraldine Roguez, Maxence Vandevelde
Notre recommandation
3/5

Infos & réservation

Odéon – Théâtre de l’Europe
Place de l'Odéon
75006
Paris
01 44 85 40 40
Jusqu'au 1er octobre du mardi au samedi à 19h30, le dimanche à 15h. Relâche le mardi 26 septembre

Thème

Le conte épique et sulfureux de Houellebecq adapté et magnifié par Julien Gosselin dans un spectacle ‘total’, baroque et minimaliste, poétique et trash, assourdissant et intimiste. 

 La saga de deux demi-frères, enfants des trente glorieuses qui grandissent dans un monde post 68 où le libéralisme matérialiste triomphant gangrène, après l’économie et la société, les esprits et les corps.

Enfants mal aimés, ces demi-frères sont les pantins d’un déterminisme qui fait de l’un, un primate obsédé par le sexe, qui finira fou, et de l’autre un génie scientifique, incapable d’aimer, qui se suicidera, après avoir entrevue la possibilité d’une nouvelle humanité : asexuée et baignant, en sous vêtements, dans un irréel bonheur. Ultime image du spectacle.

 Pendant près de quatre heures leurs deux chemins de décomposition se croisent dans une société qui peu à peu, perd tout repère, toute limite. Des amours avortent, des utopies s’enlisent, de scènes en scènes (où l’on rit parfois de se reconnaître), l’impossibilité d’une vraie rencontre s’installe. L’humanité se détruit.

Points forts

- Le travail sur le texte pour tirer du roman une pièce alerte et vivante, qui capte l’attention durant plus de trois heures.

- Toute la troupe. Les comédiens sont justes dans la démesure comme dans la confidence.

- La scénographie avec le recours à la musique « live », comme à la vidéo, parfaitement justifié.

Quelques réserves

- Le sexe – utile à la démonstration – mais envahissant à un point qu’on frise l’écœurement.

- Quelques scènes vraiment douteuses sur le satanisme comme l’Hommage à Charles Manson (hippie américain reconnu coupable du meurtre de Sharon Tate) pour forcer la dimension provocatrice de la pièce. On s’en passerait volontiers.

Encore un mot...

Acclamée au Festival d’Avignon en 2013, cette création du très jeune Julien Gosselin n’a pas pris une ride. Les inventions scénographiques, la puissance des effets et des ambiances, l’engagement des comédiens dans ce marathon épuisant, tout concourt à vous emporter. Reste le texte, le propos…. Ca, c’est le mystère Houellebecq.  Charlatan ou visionnaire.

Seul bémol, donc: la place, envahissante, donnée au sexe.

Une phrase

« Pourtant, nous ne méprisons pas ces hommes.

Nous savons ce que nous devons à leurs rêves.

Nous savons que nous ne serions rien sans l'entrelacement de douleur et de joie qui a constitué leur histoire. »

L'auteur

Michel Houellebecq, (1956) probablement l’auteur français contemporain le plus traduit dans le monde. Il est également réalisateur, acteur et chanteur.

Extension du domaine de la lutte (1994), Les Particules élémentaires (1998), Plateforme (2001), La Possibilité d'une île (2005), La Carte et le Territoire (2010) - Prix Goncourt, Soumission (2015)

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.