Rimbaud Verlaine

Une passion brûlante et mortifère excellemment représentée
De
Christopher Hampton
Mise en scène
Didier Long
Avec
Julien Alluguette, Didier Long, Jeanne Ruff
Notre recommandation
4/5

Infos & réservation

Théâtre de Poche Montparnasse
75 Boulevard du Montparnasse
75006
Paris
0145445021
Du mardi au samedi à 21h

Thème

La liaison passionnée et mortifère entre Rimbaud et Verlaine. Avec au centre, l’épouse de ce dernier. 
Rimbaud a 17 ans, il  « n’est  pas sérieux » et déjà brulé par son génie ,  il débarque au foyer de Verlaine ( 27 ans), avec sa fougue et son intransigeance. Coup de foudre immédiat entre les deux garçons. Passion sincère. Un vrai scandale dans une époque encombrée  de préjugés! 

1871: c’est l’année des barricades de la Commune que Verlaine soutenait déjà, au point de perdre son emploi à l’Hôtel de Ville.
Avec son épouse Mathilde, enceinte, le couple vit aux crochets du beau-père réactionnaire et fort peu porté sur la poésie nouvelle. 

La crise ne pouvait qu’atteindre son paroxysme.

Points forts

La présence charnelle de ces deux poètes qui veulent « être absolument modernes ». Surtout dans leur art. Pour le reste, tout leur est naturel. Ils existent très fort sur scène. Ils s’adorent et se haïssent, se caressent et se battent ou les deux à la fois, jusqu’au fameux coup de pistolet final tiré par un Verlaine qui n’en peut plus de cette tyrannie affective. Verlaine fera tout de même deux ans de prison et bien sûr, il perdra son gentil mariage.

Verlaine est interprété avec une justesse, une violence et une vérité remarquables  par Didier Long, également  metteur en scène et adaptateur de ce spectacle créé au festival d’Avignon.  Il est  ce  poète un peu embourgeoisé mais qui se laisse perturber. Il plonge.  Mais avec lucidité. Alcool et drogues ne colmateront pas le désespoir. 

Julien Alluguette a la fougue et la dangerosité de Rimbaud. 

Jeanne Ruff, très belle comédienne, est  parfaite dans un rôle pas facile, d’épouse bafouée .

Quelques réserves

On reste un peu sur sa faim de ne pas avoir entendu davantage de textes écrits par Rimbaud et  Verlaine . Mais nous sortons avec le désir de les relire. Quoi de plus salutaire!

Encore un mot...

On a plaisir à se rendre au Poche. C’est un lieu très vivant et chaleureux.  Philippe Tesson, en hôte, fut  drôle et charmeur en présentant le spectacle. Avec tout ce qu’il a vécu et connu, il devrait, lui aussi, se lancer dans le one man show!

Une phrase

-"L’amour est éternel alors nous avons bien le temps de nous en préoccuper!"

- Et le rappel du mot rimbaldien: «  abracadabrantesque! »

L'auteur

Christopher Hampton, né aux Açores en 1946, avait reçu un Oscar  pour son scénario du film de Stefan Frears: « Les liaisons dangereuses » ( adapté de la  pièce). Familier de Tchekhov, Ibsen et Horvath, il a aussi adapté en anglais quatre pièces de Yasmina Reza.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.