Un atelier pour deux

Le cataclysme du grain de sable dans une belle amitié
De
Laurence Jyl
Durée : 1 heure 30
Mise en scène
Jean-Luc Moreau
Avec
Véronique Jannot, Jean-Luc Moreau et Emmanuel Guttierez
Notre recommandation
3/5

Infos & réservation

Théâtre de Passy
95 rue de Passy
75019
Paris
01 82 28 56 40
Jusqu’au 4 mai 2024, du mardi au samedi à 19 heures, le dimanche à 15 heures

Thème

  • Deux sculpteurs font atelier commun depuis plus de vingt ans. Lui est plus classique, elle plus fantaisiste, et ils se disputent en permanence comme un vieux couple, pour des broutilles.

  • Un jour, elle le prévient qu’elle s’en va : elle a rencontré l’amour de sa vie avec un grand A. Or lui n’est absolument pas décidé à la laisser partir : dès lors, tous les moyens sont bons pour la retenir.

Points forts

  • La pièce démarre sur les chapeaux de roue, avec un Jean-Luc Moreau inénarrable, fantastique de naturel et de légèreté dans le quotidien, sur qui tout glisse et qui riposte d’une voix toute douce, mais avec des arguments-marteau tout de même.

  • Les comédiens interprètent leur partition avec conviction et sans efforts apparents.

  • Le dialogue est ciselé, enlevé, drôle et n’empêche en rien des réflexions profondes et sensées sur le couple, comme la nécessité de ne pas laisser passer l’occasion quand elle se présente.

  • La mise en scène est sympathique, le décor agréable. C’est amusant, cette nouvelle habitude des théâtres, de laisser le rideau levé lorsque vous pénétrez dans la salle, histoire de bien vous habituer à la situation. C’est plutôt chaleureux.

Quelques réserves

  • Le deuxième acte “casse“ un peu l’ambiance. Là, on redevient sérieux, avec des discussions entre les amoureux qui manquent un brin de fantaisie. 

  • Mais le troisième acte reprend le rythme joyeux avec des commentaires inattendus.

Encore un mot...

  • Cette pièce procure de la détente, avec un Jean-Luc Moreau qui a la joie méfiante et pour qui traiter quelqu’un de « primate » n’a rien d’une insulte. 

  • Les comédiens ne déméritent pas, et l’ensemble concourt à passer un bon moment, loin des tracas de la ville.

Une phrase

  • « Je ne te demande pas de rester, je voudrais seulement que tu ne partes pas. »

  • « Les tuiles te tombent plus sûrement sur la tête quand tu te mets dessous. »

  • « L’époque se mesure à la dimension de son art. »

L'auteur

  • Laurence Jyl (née en 1959 à Paris) a commencé par écrire des romans à succès, dont La mari de Maman en 1978 et Le coût de la panne en 2009. Elle est également autrice de scénarios pour la télévision et le théâtre. On lui doit une dizaine de pièces, dont Les voisins du dessus en 2016. 

  • Laurence Jyl continue de mener en parallèle l’écriture et le théâtre. Un atelier pour deux est sa toute nouvelle pièce.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Toujours à l'affiche

Théâtre
Naïs
De
Marcel Pagnol
Théâtre
Avant la terreur
De
Vincent Macaigne, très librement inspiré de Richard III de William Shakespeare